Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Michèle - Au Coeur de Soi

Apprendre à vibrer sa Lumière quelque soient les circonstances extérieures

Il y avait jadis une âme qui se savait lumière. Comme c’était une âme neuve, elle avait hâte de faire des expériences. « Je suis la lumière, disait-elle. Je suis la lumière. » Mais elle avait beau le savoir et le dire, cela ne remplaçait pas l’expérience de la chose. Et dans ce royaume d’où émergeait cette âme, il n’y avait que de la vie. Chaque âme était grande, chaque âme était magnifique et chaque âme luisait de l’éclat de Mon imposante lumière. Alors, la petite âme en question était comme une chandelle au soleil. Au milieu de la plus grande lumière (dont elle faisait partie), elle ne pouvait ni se voir, ni faire elle-même l’expérience de Qui et de Ce Qu’Elle Est Vraiment.

Alors cette âme se mit à aspirer de plus en plus à se connaître. Et si grande était son aspiration qu’un jour, Je lui dis : « Sais-tu Petite ce que tu dois faire pour satisfaire ton aspiration ? »

« Quoi donc, Dieu ? Quoi ? Je ferais n’importe quoi ! », dit la petite âme.

« Tu dois te séparer de nous, lui répondis-Je, puis tu dois invoquer l’obscurité sur toi. »

« Qu’est-ce que l’obscurité, ô Divin ? », demanda la petite âme.

« C’est ce que tu n’es pas », lui répondis-Je, et l’âme comprit.

Alors, c’est ce que fit l’âme : elle se détacha du tout, mais oui, et se rendit même dans un autre royaume. Et dans ce royaume, l’âme avait le pouvoir d’invoquer dans son expérience diverses sortes d’obscurité. C’est ce qu’elle fit.

Mais au milieu de toute l’obscurité, elle s’écria : « Père, Père, pourquoi m’as-tu abandonnée ? » Tout comme tu l’as fait toi, à tes heures les plus sombres. Mais Je ne t’ai jamais abandonné, Je te suis toujours fidèle, prêt à te rappeler Qui Tu Es Vraiment ; prêt, toujours prêt à te ramener chez toi.

Par conséquent, sois une lampe dans l’obscurité et ne la maudis pas.

Et n’oublie pas Qui Tu Es au moment où tu seras encerclée par ce que tu n’es pas.

Mais loue la création, au moment même où tu cherches à la changer.

Et sache que ce que tu feras au moment de ta plus grande épreuve sera peut-être ton plus grand triomphe.  Car l’expérience que tu crées est une affirmation de Qui Tu Es – Et de Qui Tu Veux Etre.

Extrait de Conversations avec Dieu, tome 1 de Neale Donald Walsch

 

 

Cette expérience de vie la vie sur terre, nous l’avons choisie pour nous permettre d’expérimenter et d’apprendre. Apprendre quoi ? A nous (re)connaître. Nous sommes en processus de création constant. Nous pouvons créer de merveilleuses choses ou les pires qui soient. Pour beaucoup, cette capacité à créer part dans tous les sens parce qu’ils n’ont pas pris conscience de ce grand pouvoir qui est notre attribut à tous.

Mais nous avons toujours, toujours, le choix d’entrer dans un processus de création « consciente ». Tout ce qui nous arrive est créé par nous. Parce que nous sommes des êtres vibratoires. Et que tout ce que nous attirons à nous vibre sur le même tempo qu’une croyance limitante, une peur, un conditionnement … Plus nous vibrons bas, plus ce que nous attirons à nous vibre bas également. C’est d’une implacable logique. C’est ainsi que la Vie fonctionne, c’est ainsi que toute la Création fonctionne. Nous sommes tous des émetteurs puissants : nos émotions, nos pensées, nos paroles, nos croyances, nos mémoires, tout vibre et attire comme des aimants des situations, des rencontres, des challenges porteurs d’une vibration similaire.

Alors, oui, nous pouvons nous sentir abandonnés à certains moments bien que nous ne le soyons pas. Juste parce que nous ne mesurons pas ce que nous produisons. Nous ne mesurons pas l’effet que toutes ces situations délicates que nous nous faisons traverser peuvent avoir sur nous. Elles nous mettent dans un brouhaha permanent. Notre esprit tourne en boucle sur ce qui nous occupe. Nous essayons de trouver des solutions, produites par le mental qui lui, ne peut que se baser sur ce qu’il connait déjà. Alors que les vraies solutions trouvent leur origine ailleurs. Dans le champ des potentiels quantique. Pour y accéder, il s’agit de revenir à un certain calme intérieur.

Si nous voulons changer les choses, vibrer plus haut, nous devons choisir de ne plus alimenter les pensées ou les croyances qui nous plombent. Ne plus laisser notre mental divaguer en toute liberté. Quand il vient nous parler de notre peur de ceci ou cela, nous pouvons choisir de lui dire : ‘’stop ! Cela suffit.’’ Nous pouvons poser une intention, souhaiter un changement, nourrir, chérir un rêve. Et demander à nos guides, notre conscience supérieure, la Source, Dieu de nous soutenir en cela. Les pas suivants que nous avons à faire, c’est d’écouter notre petite voix, notre intuition, mettre en œuvre ce qu’elle vient nous dire. Et nous sentir inspirés à chaque instant, guidés sur le chemin d’une plus grande confiance, d’une plus grande conscience. Retrouver notre Source intérieure. Rendre grâce pour ce qui est déjà là, en Soi. Parce que cela devient de plus en plus évident.

C’est ainsi que nous nous mettons dans les conditions idéales pour mesurer à quel point un esprit calme et la foi en ce miracle qu’est la Vie, peuvent créer l’inespéré.

C’est en cela que nous redevenons notre propre guide. Notre propre Maître.

Que nous rayonnons notre Lumière quelque soient les circonstances. 

Michèle
Que la Lumière soit,
Au Coeur de Soi
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article