• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 03:10
Merlin : parlons de liberté

Bienvenue à vous, Lumières Divines que vous êtes tous, dans cette nouvelle année qui porte en elle les germes prêts à éclore de toutes les réjouissances à venir !

Nous allons aujourd’hui parler de liberté et je vais vous poser une question : qu’est-ce que la liberté, la vraie liberté ? Quel sens lui donneriez-vous ? Dans son sens le plus large, le plus grandiose. Le plus Divinement inspiré. Vous me voyez venir, n’est-ce pas ?

Eh bien, la liberté, dans le sens le plus Divinement inspiré, serait la capacité de l’Etre divin en vous, à s’exprimer, en tout temps et en tout lieu. A l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur. L’un étant à l’origine de l’autre, bien évidemment.

Ce serait savoir sortir d’une prison sans porte ni fenêtres.

Observez les miracles du Divin. Regardez la plante qui fait grandir la tige de la fleur qu’elle veut faire éclore jusqu’à ce que le bourgeon soit au-delà du treillis bien serré du grillage qui semble l’emprisonner. Elle s’allonge jusqu’à ce lieu de liberté où la fleur pourra profiter de tous les rayons du soleil, s’épanouir et offrir sa somptueuse beauté à l’univers tout entier.

Regardez l’herbe qui resurgit sur le trottoir bétonné d’une grande ville et qui apporte sa touche d’énergie lumineuse à qui saura la voir. Trop souvent, seuls des enfants et quelques êtres ayant gardé leur regard d’enfant, s’arrêteront devant ce petit miracle.

A l’impossible nul n’est tenu, dit le dicton et pourtant les plantes réalisent chaque jour l’impossible dans les endroits les plus improbables. Simplement parce qu’elles sont ce qu’elles sont, à chaque instant. Elles ne connaissent pas le concept « impossible » alors elles font ce pour quoi elles ont été créées et se jouent des obstacles avec une facilité déconcertante.

Avez-vous déjà observé la joie et l’émotion d’un enfant de la ville pilant net devant une fleur poussant sur un pavé ? Fluette et forte tout à la fois, elle témoigne de la beauté de la création Divine, en la faisant voir au monde dans une totale et parfaite confiance, et l’enfant accueille cela de tout son être. Il reconnait la magie dans la flamboyance des couleurs et la finesse des pétales.

Rares sont ceux qui n’ont pas perdu de vue qu’il est dans la nature de chacun d’entre vous de faire fleurir le Divin en tout temps et en tout lieu et de se nourrir de sa beauté et de la force des émotions qui l’accompagnent.

Là réside toute la joie d’un amour qui peut s’exprimer sans entraves et dont la dimension va dépasser l’entendement. Là réside toute la passion chaque jour renouvelée pour la Vie qui va pouvoir ainsi prendre son envol tel un oiseau de feu filant dans le ciel.

De là naît la liberté.

Faire refleurir le Divin en vous … qu’en dites-vous ? Etes-vous prêts à sortir de cette prison sans porte ni fenêtres dans laquelle vous vous êtes enfermés ? Etes-vous prêts à vous laisser éblouir par la Lumière et à retrouver le sens et le goût des choses de la Vie ?

Car, voyez-vous, il n’est nulle prison dont on ne puisse sortir, nul enfermement qui ne puisse s’interrompre, pour peu qu’on le souhaite.

Sur les murs de votre prison sont écrits des centaines de mots tels que : peur, doute, colère, haine, amertume, rancune, découragement, impuissance, jugement, dépendance, douleur, indécision, illusion, hésitation, prudence, épuisement, vulnérabilité, condamnation, agitation, ennui, préoccupation, indifférence, manque d’intérêt, inflexibilité, humiliation, dévalorisation, angoisse, remords, culpabilité, insatisfaction, injustice, dureté, incompétence, etc. etc.

A l’extérieur, dans cette Lumière vivifiante et joyeuse, vous pourriez jongler avec les mots : confiance, épanouissement, créativité, beauté, amour, dynamisme, bonheur, insouciance, bienveillance, gratitude, harmonie, tolérance, acceptation, accueil, enthousiasme, curiosité, sincérité, encouragement, persévérance, vérité, sérénité, équilibre, sécurité, authenticité, excellence, optimisme, passion, douceur, etc. etc.

C’est une question de choix. Un choix que vous faites en vous, dans ce tabernacle sacré qu’est votre Cœur. Une fois le choix fait, tous les mots inscrits sur les murs de votre prison vont remonter à la surface de votre conscience, comme des bulles contenant toute la mémoire de l’être immortel que vous êtes. Vous allez les regarder, les accueillir momentanément en votre Cœur, leur offrir tout votre amour et les relâcher avec confiance. Ils s’envoleront vers la Lumière tels des oiseaux retrouvant leur liberté. Oui, vous allez leur faire ce cadeau inestimable d’un retour dans la Lumière.

Et les murs de la prison tomberont, brique par brique, un mot après l’autre, laissant la place à un espace de liberté retrouvée où pourra refleurir la Divinité.

Merlin, Votre Enchanteur et votre Serviteur

(Michèle - Canalisation du 15 décembre 2012)

Partager cet article

Repost 0

commentaires