• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

Rechercher

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

Le meilleur cadeau que vous pouvez faire aux générations futures, c'est votre guérison. 

  Don Marcellino

  Homme-médecine amérindien

12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 19:21

Une belle musique de méditation, très apaisante, au son d'un mantra chanté par Tina Turner ... qui a ici la voix d'un moine tibétain !

Les mantras, comme je l'ai déjà évoqué, viennent du sanskrit, la langue sacrée de l'Inde. La méditation nous apaise et nous permet de nous recentrer. L'écoute ou la prononciation d'un mantra a un effet guérissant.

L'essence du bouddhisme est la conviction que nous avons en nous à chaque instant la capacité de surmonter n'importe quel problème ou difficulté que nous pouvons rencontrer dans la vie, la capacité de transformer toute souffrance. Les bouddhistes disent que nos vies possèdent ce pouvoir parce qu'elles sont inséparables de la loi fondamentale qui sous-tend le fonctionnement de toute vie et de l'Univers.

Je ne suis pas bouddhiste mais mes croyances rejoignent cette philosophie. Je pratique tout de même la méditation transcendentale avec mantra. La méditation et le chant de mantras participent à nous reconnecter à l'Univers et à cette capacité de guérison et d'élévation.

Pour information :

Nam signifie se consacrer. Myo peut être traduit comme mystique ou merveilleux, et ho signifie loi.

Renge signifie fleur de lotus. La fleur de lotus est pure et parfumée, bien qu'elle pousse dans une eau boueuse. Elle représente pour les bouddhistes la beauté et la dignité de notre humanité se manifestant au milieu des souffrances de la réalité quotidienne.

Kyo parle de la loi fondamentale qui imprègne la Vie et l'Univers, de la vérité éternelle.

Chanter Nam-myoho-renge-kyo est un acte de foi dans l'ampleur des possibilités inhérentes à la Vie qui se réveillent en nous quand nous nous reconnectons à cette vérité éternelle.

Nous sommes tous intrinsèquement des Bouddhas, capables de résoudre nos problèmes et de trouver la voie de ces grandes Lois qui régissent l'Univers. Cela demande une certaine discipline, une volonté de vivre une vie consciente, d'amener les changements nécessaires à une harmonisation intérieure et à une mise en oeuvre extérieure de cette harmonie grandissante en soi, pour ensuite vivre les miracles et les synchronicités de la Vie. Cette magie qui nous rend joyeux, confiants et rend réelle cette vérité que nous portons tous en nous.

Cette vérité qui, quand j'étais petite et que j'observais les gens évoluer dans une totale matérialité autour de moi, toujours ballottés par des événements qui semblaient n'avoir aucun sens et provoquaient beaucoup de colère en eux, me faisait dire : " la Vie ce n'est pas que cela ! ". Je faisais des voyages en expansion de conscience, parce que j'avais ramené d'une vie antérieure la capacité à méditer avec un mantra. Mon âme m'invitait à visiter l'univers tout entier et je vivais des moments d'une paix incroyable. Il m'arrivait parfois d'avoir peur de me dissoudre dans cette immensité paisible alors je revenais vite dans mon lit et dans ma chambre. Mais je recommençais encore et encore parce que c'était de merveilleuses expériences.

Je ne réussissais pas à cette époque à faire le lien entre ces voyages et ma vie de tous les jours et cela m'attristait mais quand le lien s'est fait, tout est devenu différent. Je remercie mon âme à genoux de m'avoir permis de toujours garder en moi cette certitude que " la Vie, ce n'est pas que cela " même si ça a pu être douloureux pendant longtemps. Car la Vie répondant à mon appel m'a permis de trouver des outils pour changer, évoluer, comprendre comment elle fonctionne véritablement et de lâcher prise petit à petit de cette volonté que l'on a tous de vouloir la contrôler par tous les moyens tant que nous ne nous sommes pas reconnectés à ce qu'elle a de plus beau, de plus grand.

La Vie nous soutient en tout, tout le temps. Elle nous amène progressivement à nous reconnaître dans ce que, nous aussi, avons de plus beau, de plus grand.

Michèle

Que la Lumière soit

Au Coeur de Soi

 

Repost 0
Michèle Au Coeur de Soi - dans Méditations
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 18:11
La méditation est purification, par Andreas Mamet

Je parle souvent de méditation ... parce que c'est important ... voilà ! Alors, j'en reparle en vous soumettant l'article ci-dessous écrit par Andreas Mamet, enseignant de méditation, élève d'Osho pendant de nombreuses années. Il nous y parle des effets de la méditation avec mantra sur nos mémoires. Vous pouvez le retrouver sur Facebook.

La purification dont il parle se produit, comme il le dit lui-même, après un certain temps - voire un temps certain .... - d'une pratique extrêmement régulière. Mais ce qui est intéressant, c'est de voir que quelque soit le type de travail que nous entreprenons sur nous-même, le processus est finalement toujours le même. Et la méditation va apporter une belle contribution à ce processus.

Il est évident que la méditation représente un apprentissage pour celui qui débute. Mais il s'agit surtout de ne pas se prendre la tête. Des myriades de pensées nous assaillent les premiers temps et c'est tout à fait normal. Même quand on médite depuis longtemps, il y a toujours des pensées. Le vide absolu n'existe pas. Il s'agit plutôt de considérer la méditation comme un voyage. Et puis, il y aura toujours des méditations "avec" (que l'on va qualifier de bonnes méditations) et des méditations "sans" (où la liste de courses n'a pas cessé de défiler, les enfants à récupérer à l'école, la nounou qu'on n'a pas encore prévenue que le petit dernier est malade, le chef à voir pour lui expliquer pourquoi on n'a pas eu le temps de ...). Mais, même ces méditations là sont de bonnes méditations parce qu'elles nous auront permis d'évacuer un trop plein de tensions. A défaut de nous avoir fait voyager dans un monde de béatitude !!

La méditation avec mantra (mot en sanskrit, langue sacrée de l'Inde) permet justement de ne pas se disperser trop. Et la vibration du mot, répété en soi tout au long de la méditation, quand on médite régulièrement, produit véritablement des miracles.

On peut trouver ces mantras sur internet et en changer en fonction de son senti. Ce senti qui va nous guider vers ce que l'on veut retrouver en soi :

OM (considéré comme le son primordial de la création) : la sagesse

Lam : la sécurité

Yam : le bonheur

Ram : la puissance

Vam : l’Amour

Shanti : la paix

Om Satyam : j'exprime ma Lumière qui est pure conscience

Ils font ressurgir en nous ce que nous avions perdu de vue car comme le dit Rumi : “Votre travail n'est pas de rechercher l'amour mais simplement de rechercher et trouver toutes les barrières que vous avez érigées, en vous, contre l'amour.”

Je vous souhaite une très belle fin de semaine dans la Lumière.

Michèle

Que la Lumière soit

Au Cœur de Soi

*********************

Lorsque le processus de la méditation s’approfondit, il devient simultanément un processus de purification. En réalité, nous ne savons pratiquement rien de la véritable nature de l’univers. Mais la méditation nous révèle tangiblement les vérités cachées et sublimes de la trame véritable et lumineuse de l’univers, de la vie qui nous entoure et de nous-mêmes.

De même, nous ne connaissons que peu de choses des secrets spirituels dissimulés dans notre corps et notre esprit. Car nous sommes des êtres multidimensionnels composés de multiples facettes. Dans chaque cellule de notre corps se trouvent d’innombrables mémoires, à la fois personnelles, car liées à l’âme individuelle, et impersonnelles, car liées à l’âme universelle.

Le processus de la méditation libère ces mémoires et les fait remonter à la surface de la conscience. Il existe des témoignages de personnes qui meurent et voient toute leur vie défiler sous leurs yeux. Il arrive que le processus de la méditation active également ce phénomène, ainsi que beaucoup d’autres. En essence, nous portons les mémoires de notre passé dans les cellules de notre corps et la méditation les purifie. C’est un processus très puissant et long, et si nous méditons profondément, alors toutes ces mémoires remonteront réellement.

De plus, comme elles sont à la base de nos désirs, ces derniers seront également nettoyés. Les êtres sensibles sont des bio-ordinateurs composés de nombreux programmes. Ces derniers sont des particules mémorielles électromagnétiques qui déterminent en grande partie nos choix et la direction que nous prenons dans notre vie. En sanskrit, on désigne cette notion par le terme « samskara », qui peut également vouloir dire « empreinte laissée sur le subconscient par l’expérience ».

Mais la nature de cette empreinte est d’être une impulsion électromagnétique et comme nous l’avons déjà vu, ces impulsions, ou mémoires, sont stockées dans les cellules du corps. La méditation commence à accéder à ces dernières et à les nettoyer. Au cours de ce processus, ces mémoires sont libérées ; on peut d’ailleurs les voir traverser notre conscience. Prendre conscience de ce processus peut être véritablement perturbant, parce qu’il nous fait cheminer à travers l’ensemble de notre existence, c’est-à-dire non pas seulement celle-ci, mais aussi nos vies antérieures. C’est donc un inimaginable voyage à travers le temps et l’espace que nous accomplissons.

Il est important de comprendre que l’on ne peut avoir de désirs sans ces impulsions électromagnétiques, car celles-ci sont stockées en eux. Les désirs peuvent être répartis en deux catégories : d’une part, ceux qui s’appuient sur les conditionnements matérialistes, c’est-à-dire les croyances artificiellement implantées et créées par la matrice de la société, et d’autre part, les désirs substantiels de l’âme qui portent sur la découverte de son existence véritable et de celle de l’univers. J’appellerai cette dernière catégorie les samskaras de l’âme pure ou du dharma, tandis que je désignerai la première sous le nom de samskaras de la matrice (terme que j’utilise en allusion à la trilogie Matrix).

Ce processus de purification touche d’abord les samskaras de la matrice. Cela peut s’avérer troublant, car en essence, ce sont nos illusions qui sont purifiées, ce qui nous permet de prendre directement conscience de la véritable nature de notre être. Ce processus n’est pas forcément agréable, car nous aimons certaines de nos illusions, à l’instar de l’un des personnages de la trilogie Matrix quand il dit : « Bien sûr, je sais que ce steak est une illusion. Mais qu’est-ce qu’il est délicieux ! » En essence, les deux formes de samskara, les samskaras de la matrice et les samskaras du dharma, s’affrontent constamment. C’est une guerre. Celle-ci oppose au sein de l’individu les forces qui veulent s’éveiller et celles qui préfèrent continuer de faire le jeu kaléidoscopique des illusions de la matrice.

Quand la méditation est fructueuse, les atomes mêmes du corps deviennent plus purs et plus rayonnants. Les cellules sont purifiées et progressivement, la présence de la Lumière et de l’Électricité universelles commence à pénétrer les cellules au fur et à mesure que de plus en plus de mémoires s’en vont. J’insiste pour dire que ce processus n’est pas toujours aisé, de même que le processus de la naissance humaine peut être très difficile.

En effet, le méditant connaît alors une seconde naissance, la naissance de son Soi universel véritable. À mesure que la Lumière et l’Électricité cosmiques augmentent dans les cellules, le corps connaît des changements. Si l’expansion est subite, il peut y avoir des chocs soudains qui traversent l’organisme. Ce phénomène est bien connu du monde yogique. On peut alors assister à l’apparition spontanée de mouvements corporels, d’asanas, de changements respiratoires, de rires ou de pleurs, sans aucune raison apparente. Dans le corps entre une énergie puissante qui peut s’avérer incontrôlable. La Lumière exerce une pression sur l’organisme, très tangible.

Les mystiques, les amants de Dieu, connaissent ce processus. (Les cathares aussi. Leur collectivité leur permettait d’établir un contact puissant avec Dieu, qui s’exprimait à travers ce qui ressemblait à des crises d’épilepsie. Mais il ne s’agissait pas de cela. En vérité, c’était d’extraordinaires montées de Kundalini. D’ailleurs, le mot « catharsis » est tiré du nom de ce groupe, les cathares. Au final, ils ont tous été tués par le Vatican en raison de leur croyance hérétique, à savoir qu’ils n’avaient pas besoin de prêtres pour contacter Dieu.) Ce processus peut durer de nombreuses années, en fonction de l’intensité de la sadhana (pratique spirituelle) et de la détermination du sadhaka (pratiquant spirituel).

En Inde, la personne qui avait pris la décision de retourner de tout son être à la Source universelle en consacrant tous ses efforts et toute sa concentration à cet objectif, était appelée sannyasin, titre qui la distinguait d’un laïc, individu qui faisait des efforts nuls ou partiels en vue de l’éveil.

L’éveil est à la fois un processus et un événement. Il est important de comprendre que c’est quelque chose de tout à fait physique et qu’il y a de nombreuses implications et transformations inhabituelles et exotiques absolument inconnues et incomprises du commun des mortels. Dans les étapes finales de l’éveil, toutes les mémoires des cellules du corps se dissolvent. La pure Luminosité rayonnante reprend ses droits. Le Soleil de la Présence universelle brille de sa glorieuse puissance immaculée dans chaque atome de votre corps. Vous êtes rentré chez vous.

10 avril 2013

https://www.facebook.com/andreas.mamet

Traduction: Olivier Vinet

Repost 0
Michèle Au Coeur de Soi - dans Méditations
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 22:00

7 – Trouver la conscience

   

Vous allez prendre un moment pour expérimenter votre vrai Moi comme pure Lumière. La Lumière en tant qu’énergie, est tout autour de nous mais elle est aussi en nous. Elle nous guide vers la voie de notre réalisation. La Lumière est ce qui déclenche notre réveil chaque matin, ce qui nous permet de voir … dissipant l’ombre. Quand nous nous ouvrons à la Lumière en nous, nous nous connectons à la Lumière Divine qui illumine notre âme, nous éveille à notre Vrai Moi ainsi qu’à Tout ce qui Est.

    

Nous découvrons que nous somme une Lumière connectée à toutes les autres Lumières et à l’Univers tout entier. Là est la Conscience. Et quand cette énergie s’éveille, il n’y plus de recherches ou de lutte. Vous vous expérimentez en tant qu’infinie conscience en état d’Illumination.

     

PENSEE D’ANCRAGE : Ma conscience est la conscience universelle.

MANTRA EN SANSKRIT : Sahasrara Im (je suis pure conscience)  

   

Dans cette méditation, vous allez expérimenter le sens de l’unité avec le tout, avec l’Univers, avec Tout ce qui Est. Chacun de nous est un précieux collaborateur participant à la création de la beauté, de la grâce et de l’Amour qui sont la Source même de toute l’abondance de l’Univers. Chacun de nous est un participant essentiel à l’ordre divin. Nous avons le potentiel de faire appel au flux illimité de joie qui surgit de l’intérieur de nous-mêmes.

   

Vous êtes vous déjà vus comme une expression de Pure Lumière ? Pour la plupart des gens, c’est une idée bizarre car ils sont confrontés à la dure réalité de la vie quotidienne.

   

Chacun est pourtant une expression vivante de l’énergie, une source de Lumière en ce monde. Trouver cet état naturel d’expression de la Lumière n’est pas quelque chose pour lequel nous sommes sensés lutter. C’est ce que nous sommes, ici et maintenant. Faire appel à ce flux est une manière de faire appel à votre bien-être intérieur, à cette lumière qui inonde tout dans la Création. Cette pure Lumière qui est nous.

   

Chaque méditation précédente était un pas de plus menant vers les retrouvailles avec cet état en ayant retrouvé ce lieu en nous où règne la paix, la joie, l’amour et notre puissance et en pratiquant l’ancrage dans ce qui représente notre sécurité intérieure. Faire appel à notre intuition nous conduit directement à l’expression de notre Vrai Moi qui est le flux divin de notre conscience.

  

Dans cette méditation, vous allez faire appel à ce flux qui peut vous paraitre loin de vous ou abstrait mais qui est, en réalité, un état naturel. Comme par exemple nous avons cette faculté naturelle d’être en phase avec la nature. Dans les moments de joie quand nous sentons la vie couler en nous d’une manière qui nous rend si heureux, où nous avons le sentiment que nous pouvons transcender n’importe quelle expérience.

   

En nous ouvrant doucement à ce flux de la conscience, nous embrassons la vision qui nous a guidés jusqu’à ce moment précis de notre vie. Un amour et une beauté infinis règnent dans l’univers et au travers du plan cosmique dans lequel nous jouons tous notre précieuse partition, notre essence véritable se déploie dans l’énergie du tout qui nous apporte toute la stabilité qui facilite chaque pas que nous faisons pour atteindre notre potentiel de pleine conscience et alors nous pouvons toucher les étoiles.

   

Tandis que vous vous préparez à cette méditation, considérez pendant un moment la pensée d’ancrage : je suis pure conscience. Je suis pure conscience.

   

MEDITATION

   

Fermez les yeux et remarquez comme votre respiration se fait naturellement, une inspiration et une expiration après l’autre. A mesure que vous respirez en conscience, vous devenez plus présent. En relâchant votre souffle, vous relâchez toute tension dans votre corps. Introduisez doucement le mantra SAHASRARA IM. Ce mantra en Sanskrit connecte la conscience individuelle à la conscience universelle.

   

Répétez silencieusement SAHASRARA IM, SAHASRARA IM, SAHASRARA IM.

   

Si vous vous surprenez à être distrait par une pensée, un bruit ou une sensation physique, revenez simplement au mantra et recommencez à le répéter en silence SAHASRARA IM, SAHASRARA IM, SAHASRARA IM.

 

Vous allez méditer en silence pendant 15 minutes. ……………

  

Il sera temps ensuite de relâcher le mantra.

  

Vous resterez dans votre position, les yeux fermés, pendant quelques instants encore, continuant de respirer tranquillement. Puis doucement, vous commencerez à bouger un pied puis l’autre, une main, etc. Et quand vous vous sentirez prêt, ouvrez les yeux.

   

Et considérez à nouveau la pensée d’ancrage : Je suis pure conscience. Je suis pure conscience.

   

Pour rester dans le flot de votre conscience intérieure, prenez du temps aujourd’hui pour vous connecter à ce qui vous inspire. Comme lire un livre que vous aimez particulièrement ou regarder un paysage magnifique. Notez les sentiments que les mots ou la vision vous inspirent, cet élan du cœur qui vous élève. Votre Soi Supérieur exerce sur vous une attraction silencieuse à ce moment-là. Vous perdez la notion de ce qui se passe autour de vous pour expérimenter un moment de communication avec votre âme. Plus vous vous autorisez à vivre ce type de moments et plus votre conscience prendra son envol. Votre vie pourra alors se transformer en un paradis sur Terre.

   

Journal de bord

   

1. Rappelez-vous un moment où vous avez eu un aperçu de votre Vrai Moi – un moment où vous avez été si complètement ouvert et plein de Lumière. Décrivez ce que vous avez ressenti. Donnez le plus de détails possibles de cette expérience. Cette expérience est aussi réelle maintenant qu’elle l’a été à l’époque. Réalisez que la vérité de votre nature essentielle ne change pas dans le temps. Elle EST.

   

2. Choisissez une personne spirituelle qui représente votre idéal d’illumination. Cela peut être Bouddha, Jésus ou un guide spirituel que vous avez connu, un dieu ou une déesse. Faites la liste de 5 qualités majeures qui caractérisent cette personne et que vous voudriez voir en vous.

   

3. Quelles sont les trois pratiques que vous pourriez avoir à partir d’aujourd’hui et qui vous permettraient d’incarner ces qualités ?

Repost 0
Michèle Au Coeur de Soi - dans Méditations
commenter cet article