• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

/ / /

Bonjour à vous qui me rejoignez sur ce blog,

 

Il est toujours un peu difficile de parler de soi mais je sais qu'il est important de savoir qui s'adresse à vous à travers une création telle qu'un blog ou un site internet. Quand je vais sur les sites d'autres personnes, j'aime toujours connaître un peu de leur vie, voir leur photo, histoire de me faire une idée, de sentir, de ressentir l'autre. Et si je me sens en harmonie vibratoire, si les messages parlent à mon âme, je poursuis. Si ce n'est pas le cas, je quitte.

 

ALORS, QUI SUIS-JE ?

 

Je suis en chemin spirituel conscient depuis vingt cinq ans et des poussières.

Mais je me suis toujours sentie « en décalage ». Petite, je lisais et relisais un livre sur la vie de Jésus destiné aux enfants. C’était un petit livre blanc, je m’en rappelle très bien. J’étais fascinée et cela éveillait de nombreuses émotions en moi.  Je sentais également des présences invisibles. Qui ne me semblaient pas toujours bienveillantes. Parce que je n'avais pas encore la connaissance que j'ai aujourd'hui si bien qu'elles me faisaient peur. J’avais beaucoup d’intuition, je « sentais » les gens. Même s'ils affichaient un visage souriant, je sentais leur colère, leur peur ou leur tristesse.  Et leurs émotions, cachées ou affichées, avaient un fort impact sur moi.

Plus encore, quand je regardais le monde autour de moi, empreint de tant de violence et de si peu d’amour, je ressentais une immense tristesse. Parfois cette tristesse devenait comme un puits sans fond. Je plongeais dans le noir pendant deux ou trois jours. Alors, je me disais : « Ce n’est pas possible, je ne peux pas rester là. Ils se sont trompés là haut, je ne suis pas au bon endroit, il faut que j’aille le leur dire. » J'ai toujours eu conscience qu'il y avait d'autres Etres, immatériels, qui vivaient dans une autre dimension. En ce qui me concerne, quand j'étais petite fille, le voile était très mince. Et c’était souvent douloureux.

Mais cela a fait de moi une "chercheuse". La petite fille que j'étais adorait les livres parlant de fées, de gnomes, d'elfes, de licornes, de magiciens, de dragons et de royaumes magiques. Quelque chose en moi disait : ces mondes existent. J'avais aussi de grandes questions, notamment une qui me rendait dingue : "Et si je savais qui a créé tout ce qui existe, qu'est-ce que je deviendrais ? Est-ce que moi je continuerai à exister ?" Dès l'âge de sept ou huit ans, je méditais (sans le savoir, bien sur) chaque soir dans mon lit. Je me mettais à répéter un mot, n'importe lequel, jusqu'à ce qu'il perde tout son sens. Je commençais alors à flotter au dessus de mon lit en ressentant un sentiment de bien-être fabuleux. Au cours de certaines de ces méditations, je faisais déjà des expériences d'expansion de conscience où je me retrouvais propulsée en plein milieu de l'univers, et là j'avais le sentiment de toucher du bout du doigt la réponse à ma grande question. Mais soudain une peur terrible me prenait. Je faisais alors un mouvement pour toucher le bois de mon lit et retrouver l'espace de mon corps. L'expérience s'arrêtait là et je restais, dans un relatif soulagement, avec ma question sans réponse.

Parvenue à l’âge adulte, j’ai commencé par m’intéresser à tout ce qui venait d’Inde (philosophie, méditation transcendentale, ayurveda, massages). Quand j'ai été initiée à la méditation transcendentale et qu'on m'a donné un mantra à répéter intérieurement, que j'ai commencé à le faire, j'ai cru que j'allais tomber de ma chaise ! Brutalement, les souvenirs de ce que je vivais enfant sont remontés à ma mémoire. "Oh ben, mince alors, mais c'est ce que je faisais quand j'étais petite !"

Puis, le travail en énergie a fait son apparition dans ma vie (énergie universelle et humaine, Reiki Usui). Et ma perception du monde s’est mise à changer  … radicalement. Le travail de compréhension continuait. Je pouvais enfin mettre des mots sur les expériences que je faisais depuis l'enfance. Et ça, c'était fabuleux !! Certains « canaux » déjà ouverts se sont ouverts encore plus.

Je savais que j’avais engrangé beaucoup d’énergies négatives et qu’il me fallait travailler à m’en dégager si je voulais avancer dans la vie. J’ai donc suivi une thérapie « classique » pendant trois ans, puis des lectures concernant les thérapies par les vies antérieures m’ont amenée à faire un travail de régressions en cabinet, suivi de régressions spontanées (quand on ouvre une porte  …). J’ai ensuite découvert d’autres merveilleux outils de travail sur soi tels que les constellations familiales et le décodage biologique des maladies.

En parallèle, je lisais les expériences des grands canals d’hier (Edgar Cayce) mais aussi les enseignements proposés par des maîtres ascensionnés s’exprimant travers les grands canals d’aujourd’hui. Geoffrey Hoppe en premier lieu. Et je me suis totalement reconnue dans la famille d’âmes lisant les enseignements prodigués par Tobias, Saint Germain et Kuthumi à travers lui. J’ai pleuré des torrents de larmes sur chaque page. Des larmes de soulagement. Des larmes de bonheur. Des larmes de reconnaissance. Je me reconnectais au Divin en moi avec un soulagement et une gratitude immenses.

Je me suis ensuite intéressée à d’autres comme Neale Donald Walsch, Esther et Jerry Hicks, Aurelia Louise Jones, steve Rother, Lee Carroll. 

De libération en libération (mémoires négatives, croyances limitantes, peurs, colères, tristesses, culpabilités, frustrations, regrets, …), mon cœur s’est ouvert plus largement, mon intuition s’est plus qu’affinée. Je suis devenue ensuite ce que l’on appelle clairvoyante et clairaudiente. En suivant les grands enseignements transmis par les canals de Lumière cités ci-dessus, et surtout en les expérimentant, j’ai commencé à créer des circonstances de vie plus favorables.

Au cours de certaines méditations, j’ai fait de fabuleux voyages en expansion de conscience. Ces voyages où l’on apprend un peu plus qui l’on est vraiment, où je volais au dessus de la Terre, ressentant un immense sentiment de liberté et de joie à la vue de sa beauté, où je me trouvais propulsée en plein milieu de l'univers, libre et heureuse, en lien avec tout ce qui existe. 

J’ai commencé à faire des rêves merveilleux où j’allais guérir certaines blessures ou rééquilibrer mon être dans de grands bâtiments de cristal en forme de pyramides, que l’on distinguait à peine vus de l’extérieur mais qui semblaient se solidifier, tout en restant extrêmement lumineux, en pénétrant à l’intérieur. J’y étais accueillie par un Etre de Lumière au doux regard bienveillant qui m’emmenait dans une petite pièce où je m’allongeais pour recevoir un soin énergétique.

Mes amies sont devenues mes « cobayes » pour expérimenter le travail en énergie. Très vite, j’ai lâché les techniques apprises. Le fait de changer constamment de vibration me permettait de faire de nouvelles découvertes. Je me sentais guidée à faire autrement.

 

QU’EST-CE QU’UN CANAL ? (à mon sens et d'après mon expérience)

 

Je me rends compte, avec le recul, que cela interroge énormément quand on dit que l’on est un canal. Cela fait peur  à certains (« peux-tu alors lire dans mes pensées ? » ; «ceux que tu canalises, vont-ils me faire des reproches ? ») et cela semble farfelu à d’autres. Cela se voit dans leur regard !

Alors, bien que je puisse percevoir quelles sont les émotions qui traversent les personnes que je rencontre, par empathie, clair-sensibilité, je ne peux pas lire leurs pensées (Dieu merci !!) et jamais, oh grand jamais, ceux que je canalise ne nous font de reproches ! C’est tout le contraire, ils sont là pour nous aider à aller de l’avant sur certaines questions, pour que nous lâchions prise de nos mémoires, pour que nous allions vers une vie plus en accord avec nos rêves les plus grands. Ils ne sont qu’amour pour nous.

Nos Guides de Lumière nous voient comme des êtres de lumière incarnés. Et ils sont très désireux de communiquer avec nous, de nous faire partager leur sagesse et de nous guider vers la vision la plus élevée de nous-mêmes. Ils ont une grande mission : nous aider à rester en phase avec la Terre qui fait son ascension vibratoire. C'est l'occasion d'une immense transition et ce n'est qu'en redevenant conscients de ce que nous sommes, en accueillant toujours plus d'amour en nous que notre propre montée vibratoire pourra se faire.  

Bien qu’ayant toujours été attirée par des ouvrages parlant de canalisations ou « channelings », je n’aurais jamais imaginé être capable d’une telle chose un jour ! Je voyais cela comme l’attribut de quelques « élus » ayant reçu une grâce divine toute particulière.

Car je ne savais pas encore que plus nous libérons de mémoires négatives, plus notre vibration s’élève. Et avec elle, des changements intérieurs interviennent : notre intuition est plus aiguisée et on lui accorde plus de place. On se met à écouter ce qui vient de l’intérieur. Et plus on écoute notre petite voix, plus on se rend compte que c’est pour notre plus grand bénéfice. Car la vie devient plus facile. On se met à voir également tous les petits signes qu’elle nous envoie pour nous interpeller sur nos mauvaises habitudes, nos croyances limitantes, nos peurs. Et quand nous choisissons de nous en libérer, d’autres petits signes viennent nous montrer le chemin accompli par le biais d’un évènement totalement inespéré, une rencontre inattendue, une solution à un problème qui semble tout droit sortie du chapeau d’un magicien. Bref, toutes choses qui nous mettent le cœur en joie et font émerger une confiance grandissante. En nous. En la vie. En l’univers.

Ce qui m’a amenée, un beau jour, à entrer en contact avec l’énergie de l’un des ancêtres d’une amie venue me demander un soin énergétique. Cela s’est manifesté par l’arrivée d’une personne immatérielle puis d’un film défilant devant mes yeux avec les moments clé de sa vie. Tout cela accompagné de ressentis et  de blocs de mots qu’il m’a fallu « décanter » pour pouvoir les retranscrire de la manière la plus juste à cette amie. J’avais senti que des énergies de guérison passaient en même temps, qu’un déblocage énergétique s’était produit. C’est devenu, pour un temps, ma manière de travailler. Avec les « ancêtres ».

Une autre fois, un grand Etre de Lumière s’est installé derrière moi ou en moi et - à ce qu’il m’a semblé - a chaussé mes mains comme des gants. Mon cœur s’est littéralement envolé. J’ai ressenti une joie absolument indescriptible. Tout le temps qu’a duré la séance, je me suis sentie habitée par son amour et cette joie incroyable. J’ai mis une semaine à « m’en remettre » ! Une semaine pendant laquelle j’avais l’impression que mes pieds ne touchaient plus le sol ! Je continuais à être dans cette joie et cet amour, c’était absolument fabuleux. Car tout s’illumine autour de soi. La vie devient une expérience magique. Et puis, la vibration du monde extérieur, en lien avec mes chères mémoires, m’a rattrapée car de nombreuses libérations restaient encore à faire. Mais grâce à mon maître de ce jour-là, j’ai suivi avec ardeur, avec ferveur, le chemin qui me permettrait de retrouver cet amour et cette joie. 

J’ai ouvert mon premier cabinet pour recevoir des personnes autres qu’amis et connaissances. Et tout en lâchant prise de l’habitude confortable de faire des rééquilibrages énergétiques selon les techniques apprises et en laissant mes mains aller là où elles semblaient vouloir aller (pieds, tête, cœur essentiellement), il m’a fallu engranger plus de confiance, à la fois en moi et en l’univers.

Travailler à des déblocages énergétiques en compagnie d’un être appartenant à la généalogie proche ou lointaine d’une personne physique n’est pas toujours facile. Et si tout cela n’était que le fruit de mon imagination ? Et si je déraillais ? J’ai parfois manqué de courage quand je devais parler du père ou de la mère  d’une personne assez jeune pour avoir encore ses deux parents vivants à ses côtés.  Il m’est arrivé de contourner la difficulté en disant : «J’étais en contact avec quelqu’un d’assez proche de vous me semble-t-il … » « Ah, c’est votre père ? C’est bien ce qu’il m’avait semblé ! ».

Je me suis mise ensuite à recevoir également des petits messages de la part des guides de la personne, messages destinés à lui faire voir les choses concernant sa problématique sous un angle nouveau et plus positif. 

A cette époque là, je ne mettais pas le mot « canalisation » sur ces phénomènes bien que ce furent mes premiers pas dans le domaine.

L’envie d’aller plus loin m’a guidée vers des personnes pratiquant le channeling et l’enseignant. A l’une de ces soirées au cours desquelles nous testions nos capacités en la matière, enceinte de mon fils, j’ai eu la surprise d’entrer en contact avec l’Etre qui devait renaître à travers moi. Une merveilleuse surprise. Des surprises, il m’en a fait d’autres au cours de ma grossesse me montrant que l’énergie d’Amour peut tout et est infiniment puissante.

Malgré cela, à son arrivée physique en ce monde, j’ai connu une sorte de tsunami émotionnel. Tout le travail que j’avais fait sur moi précédemment semblait n’avoir fait qu’égratigner légèrement la surface de quelque chose d’infiniment plus profond. Heureusement, j’avais - de part les formations faites avant cela - amené dans ma vie les outils qu’il me fallait pour sortir du marasme. Les outils et les personnes. Merci. Merci.

Mon fils est un autre maître dans ma vie. L’amour infini que j’ai pour lui m’a poussée à aller au-delà de mes limites, encore et toujours plus. Ultra sensible tout en n’étant en aucune manière manipulable, et refusant avec la plus grande énergie tous les « non » qu’on lui oppose (et c’est fou le nombre de fois où on dit non à un enfant au cours d’une seule journée quand on s’observe un tant soit peu !), toutes les méthodes habituelles d’éducation ont toujours semblé nulles et non avenues avec lui. Tout en ayant toujours à l’esprit qu’il est un être de lumière incarné, en plus d’être mon fils et donc un petit garçon pas bien grand encore, ma solution a été de continuer à avancer sur mon chemin de lumière et à me réconcilier avec tout ce qui fait que je suis moi, d’ouvrir mon cœur encore plus largement à l’énergie d’amour, de vouloir embrasser la vie plutôt que d’en avoir une peur bleue et de lui résister.

Ce qui fait qu’il y a quelques années, alors que j’étais en pleine méditation, une foule de mots s'est mise à défiler dans ma tête. Je ne savais plus trop si j’écoutais quelqu’un me parler ou si je me parlais à moi-même mais une chose est sure c’est que tout cela avait un sens. Une amie, quelques temps auparavant, m’avait dit : achète un cahier, garde le à disposition avec un crayon. Combien de fois ne m’avait-on pas dit déjà de le faire mais je n’avais jamais suivi le conseil, jusqu’à cette fois-là. Il me fallait attraper le cahier et le stylo, j’ai donc dit « Stop ! S’il vous plait, stop !», et une fois équipée, j’ai commencé par  retranscrire ce dont je me souvenais du début du message et n’ait accordé qu’ensuite à l’Etre de l’autre côté de poursuivre ! Les mots se bousculaient plus vite que je ne pouvais écrire, j’étais à la traîne, je gribouillais, raturais mais au final, j’ai tout retranscris y compris la signature : Je suis Marie, la mère de celui que l’on appela Jésus …

"Oups, excusez-moi de vous avoir interrompue d’une manière si abrupte tout à l’heure, je suis désolée, vraiment, et merci ... merci …".

C’était, à ce moment-là, un tout petit merci. J’étais en fait complètement éberluée. Ce qui venait de se produire me paraissait totalement surréaliste. Le message était beau mais il me semblait plutôt simple et surtout très court en comparaison avec les messages de plusieurs pages et contenant tant de merveilleux enseignements qu’émettaient les grands channels que je lisais jusque là (mais j'avais tant à apprendre encore !).

Je me suis mise à attendre une suite. Je n’arrêtais pas de répéter « J’espère que c’est le premier d’une longue série de messages», sans y croire tant que cela en réalité. Et cela ne s’est pas reproduit de suite.

J’ai été amenée à prendre certaines grandes décisions concernant ma vie personnelle. J’y ai donc moins pensé. Mais une forme d’urgence intérieure m’a amenée à recréer un espace pour recevoir. Dans le même temps, une amie m’a demandé une séance de travail avec les ancêtres, comme j’avais toujours fait. Et là, au lieu de recevoir la visite attendue, il y avait une présence mais différente et je me suis sentie poussée à parler. J’ai prévenu mon amie du changement que je sentais arriver et je me suis mise à émettre un long message provenant d’un …  archange ! Je sentais en même temps une énergie puissante passer à travers moi.

J’avais commencé à me familiariser un tout petit peu avec les archanges par le biais de cartes de Doreen Virtue. Mais je n’en savais pas tellement plus sur eux.

J’étais à la fois exaltée mais aussi inquiète. Une fois de plus, ma façon de travailler se trouvait bouleversée, et pas qu’un peu ! Une fois de plus, le confort (certes, tout relatif) des séances avec les ancêtres disparaissait, me laissant face à quelque chose de nouveau. Et surtout de très déstabilisant. Mais j’ai appris à les connaître un peu plus, à reconnaître leur vibration particulière en séances de canalisation.

Puis Marie est revenue. Je recevais pour la première fois une personne se révélant être d’une grande clarté, d’une grande lumière intérieure et nous avons été toutes les deux chamboulées par la beauté de son message et tout l’amour dont il était empreint.

Mais une fois de plus, je trouvais que ça tombait plutôt mal, n’est-ce pas !! Ok pour les archanges, mais Marie !!!

J’ai voulu commencer à mettre en place des petits ateliers de travail sur certains sujets comme l’abondance mais en interrogeant l’autre côté pour savoir comment je devais faire, Marie est venue me dire qu’en fait il m’était demandé de travailler sur l’énergie féminine. J’ai donc organisé un premier atelier sur le sujet et là … c’est Jésus, se présentant sous le nom de Yeshua, qui s’est invité …

Ce qui a eu pour résultat de me rendre malade … à la fois physiquement et moralement. Avec une flopée de maux divers et variés : migraines, torticolis, otites à répétition, blocages du dos signalant toutes mes résistances intérieures.

Et au lieu d’être extatique, j’avais envie de me cacher au fond de mon lit et de n’en ressortir que quand tout cela aurait changé, ou disparu, ou je ne sais quoi. Dans ma tête, la lancinante question : « Mais qui suis-je pour oser prétendre que je canalise Jésus ???? »

La gratitude, la joie et la reconnaissance ne sont venues que très progressivement, à mesure que j’ai intégré le fait que, moi – OUI MOI ! - j’étais devenue un canal. A mesure que je grandissais avec les séances de canalisations que je faisais.

Je suis habituée depuis longtemps déjà à ce que, ce qui se pose à moi comme une question importante, parfois douloureuse même, restant sans réponse au niveau conscient, m’amène une situation ou une personne, parfois un rêve qui, non seulement répond à la question mais efface aussi toute émotion négative et surtout tout doute. A ce moment là, il me fallait d'urgence une réponse. Et elle est venue bien évidemment. J’ai été mise  sur la voie d’une rencontre avec Abdy, un channel américain, brièvement de passage sur la Polynésie, où je réside. Grâce à lui, je sais aujourd’hui pourquoi il m’est donné de canaliser Yeshua, Marie, Marie-Madeleine et les Archanges.

Flambeaux de l’Energie d'Amour Christique, grand Maîtres de sagesse, ils font maintenant partie intégrante de ma vie. A chaque canalisation, j’ai l’impression de poursuivre une conversation débutée il y a quelque temps. Et je sens mon coeur s'ouvrir et laisser passer une extraordinaire énergie qui rayonne puissamment.

Je me suis, également, rendu compte des incroyables transformations qui sont intervenues en moi grâce à chaque nouvelle séance de canalisation individuelle et à chaque nouvel atelier. Je ne canalise que depuis quatre petites années, mais la puissance des énergies qui me traversent ont fait leur œuvre en moi aussi. Et les merveilleux messages qui ont été adressés à celles et ceux qui sont venus me voir m’ont plus que souvent interpellée, certains semblaient même s’adresser très fort à moi également.

Parfois, je ne me suis pas sentie concernée, me disant : "Ah, là, il s'agit de quelque chose sur quoi j'ai déjà fait tout le travail." Je m'en trouvais assez satisfaite, jusqu'au jour où, quelques temps plus tard, une situation amenant une importante prise de conscience en relation avec le message me faisait comprendre que seule une partie de la problématique avait été traitée mais pas la totalité. En réalité, tous les messages que j'ai pu canaliser jusqu'à présent me concernaient de près, tout autant que la ou les personne(s) en présence ! 

J’ai donc encore beaucoup appris, lâché quantité de résistances et opéré de nombreuses réconciliations avec moi-même, encore et encore. 

J'ai aussi du renoncer à tout ce qui existait dans ma vie mais ne représentait pas mon plus grand bien. Cela ne s'est pas fait facilement. J'ai souvent renâclé à lâcher prise ("Bon, ok, je sens bien que ça accroche ici et là dans mon intérieur ... mais quand même, il y a de bons côtés à cette situation. Et puis c'est bien pour untel ou untel, donc ça me va"). Je me suis souvent voilé la face et cru devoir conserver certaines valeurs sociales ou familiales. Et à chaque fois, wouahou !! Une déferlante m'est arrivée dessus ! Comme si l'univers voulait me dire : "Allez, vas-y, montre moi comment tu comptes surfer sur cette vague-là !!". J'ai du affronter maintes et maintes fois le fait qu'on ne peut pas surfer sur les vagues qui ne sont pas des vagues de pur amour (de Soi). Je me suis pris le fond. Et ça fait mal. Mais j'ai aussi laissé aller tous les jeux qu'on se joue tous, pour devenir plus authentique et plus intègre vis à vis de moi-même. Et franchement, je ne regrette rien !! Mais alors, rien !! Au contraire, je remercie mon Moi, l'Univers, la Vie, mes Guides, les Autres (humains) avec une immense gratitude !!

Aujourd'hui, je peux dire que je continue à lever toujours plus le voile sur qui JE SUIS.  Et j’expérimente toujours plus la joie de ce don que nous nous sommes faits en revenant pour cette vie terrestre à ce moment si particulier. J'ai fait la paix - véritablement - avec toutes les circonstances et les personnes qui sont venues me titiller là où il y avait manque d'amour ou renoncement à moi-même. La confiance s’est installée - véritablement - et représente aujourd'hui une base solide sur laquelle j'évolue avec une liberté chèrement acquise. Et j'ai l’envie d’aller toujours plus loin sur ce chemin de Lumière et d’être un instrument toujours plus affiné, vibrant.

Que ce soit pour les Etres de Lumière qui s’expriment à travers moi. Pour que leurs messages  et leur vibration soient transmis de la plus belle et la plus juste manière.

Ou pour les personnes qui me sollicitent pour une reconnexion avec eux-mêmes.

Je me suis remise à travailler aussi sur les corps (physique, émotionnel, éthérique) et leurs mémoires. Je me connecte à l'âme de la personne en présence, je laisse le film d'une vie antérieure se dérouler et je participe, toujours en compagnie d'Etres de Lumière, à libérer les énergies dissonnantes qui cherchent à revenir à la Lumière, consciente que là aussi je ne suis qu'un canal facilitant quelque chose qui se produit à d'autres niveaux. Et il m'arrive de faire des bonds (intérieurs ... je ne veux effrayer personne ...) quand je vois à quel point on se rejoue le film de vies passées pour les dépasser lors du débrief où je pose innocemment la question : "Alors ? En quoi la petite histoire que je viens de vous raconter vous parle par rapport à ce que vous vivez aujourd'hui ?".  

Maintenant que j'ai gagné en confiance, que je sais que ce que je raconte n'est pas pure invention de ma part, que les corrélations entre vie antérieure et vie présente peuvent être littéralement ahurrissantes, que les messages des Guides peuvent si bien répondre au questionnement du moment ...  eh bien ... je "kiffe grave" mon job d'éclaireuse !!

Yesha a dit à Pamela Kribbe, une hollandaise qui le canalise également : « Le channeling est une façon de te rapprocher de toi-même, avec l’aide d’un autre être, non-physique. Cet être joue temporairement le rôle d’un enseignant. L’énergie de l’enseignant t’aide à parvenir à un niveau plus profond de toi-même. L’énergie de l’enseignant t’élève au-dessus des peurs qui voilent ta propre lumière. »

Nous portons tous en nous cette capacité à communiquer avec l’autre côté du voile et il y a d’ailleurs de plus en plus de channels, partout dans le monde, dans tous les milieux. Nettoyez vos mémoires, élevez votre vibration et un jour vous vous mettrez à communiquer aisément avec une dimension supérieure telle que votre Etre Intérieur Divin, un de vos Guides, un Ange, un Archange, un Maître ..... et cela devient "bizarrement" tout naturel au bout d'un certain temps.

Merci de m'avoir lue.

 
Michèle                                                                                                                                             Que la Lumière soit                                                                                                                           Au coeur de soi
 
Un message de Maitreya sur le channeling, posté sur le site Terre Nouvelle :
 
Je suis Maitreya. Comme vous l’a annoncé Elohim, je suis celui qui va vous parler un peu plus en détail de la « communication », c’est-à-dire du Channeling.
 
Tout d’abord qu’est-ce qu’un Channel ? Et bien, c’est une personne qui capte les vibrations des plans supérieurs. Si tout le monde peut entrer en contact avec son Soi, tous ne peuvent être, pour l’instant du moins, Canal… Pourquoi, et bien parce que c’est tout simplement une affaire de plan de vie (si c’est prévu ou non dans les grandes lignes) et aussi et surtout, une affaire d’énergie ! A l’heure actuelle, vos corps sont en train de capter une quantité croissante d’émission énergétique qui est envoyée depuis le cosmos pour élever votre niveau vibratoire et essayer de l’harmoniser au mieux avec celui de la Terre qui ne cesse de s’élever, et cela entraine chez certains d’entre vous des troubles physiques (grande fatigue, douleurs chroniques…) et-ou psychiques (plus grande irritabilité, propension au « spleen »).
 
Les transcripteurs sont des personnes pouvant supporter plus facilement dans leur chair une grande intensité énergétique. Comment croyez vous que les Guides de Lumière interfèrent ainsi au travers de certaines personnes ? Ils « descendent » sur un plan inférieur au leur, le Canal doit s’élever au dessus du sien (généralement, un état de légère méditation, concentration, peut suffire, avec la pratique)… et ensuite supporter la déferlante vibratoire qui s’effectue ! Évidemment, tous ne peuvent capter les Maîtres qui sont sur une fréquence plutôt élevée, la plupart sont en relation avec un Guide de Lumière pouvant s’avérer être leur Ange Gardien…
 
Donc, si certains arrivent à capter des Êtres aux vibrations plus élevées, c’est que leur travail préliminaire s’est effectué bien en avant de leur première vraie ‘communication’. Et lorsque je parle d’un travail effectué plus tôt, je ne parle pas dans cette vie ci, mais bien souvent une, voir plusieurs vies ‘antérieures’ ; on pourrait qualifier ces vies de préparatoires pour celle qui se déroule à présent. Alors, si vous avez lu le message sur l’illusion du temps, vous allez me rétorquer que ces vies ne se passaient pas avant puisque tout est dans le même instant d’éternité, et je vous répondrais : « Bravo ! C’est tout à fait ça ! » Mais cela n’empêche nullement ces vies de préparer celle en cours dans votre temps présent puisque toutes sont reliées…
 
Sachez que les Canals n’ont généralement pas de messages à écrire et à publier, cela fait partie du travail d’élévation spirituelle de certains, tout comme la thérapie pour d’autres (il existe bon nombre de thérapeutes qui utilisent la ‘transmission’ pour les aider dans leur exercice…)… Surtout, vous devez bien vous rendre compte que tous sont des Humains ! Vous ne devez absolument pour gouroutiser l’un ou l’autre parce qu’il serait en place depuis plus longtemps, parce que son niveau d’étude littéraire lui permet de s’exprimer mieux que d’autres etc… ce sont des humains qui ont choisis cette méthode pour les aider à l’élévation spirituelle, ni plus, ni moins ! Certaines personnes canalisent sans le savoir leur propre Soi et semblent avoir une grande intuition, une sagesse innée ; ils se parlent à eux-mêmes ! Et ne voyez absolument rien de négatif dans ma phrase précédente, c’est ce vers quoi vous devez tendre tous : établir un dialogue avec Vous-même, votre Soi, votre Grand Moi ! Qui vous Êtes tapis au fond de vous qui bien souvent essaie de prendre la parole, mais que vous n’écoutez pas, bien qu’il soit possible que vous l’entendiez…
 
Surtout, surtout, n’enviez pas les personnes qui communiquent avec des Guides « renommés » ! Bien souvent, pour arriver à ce niveau d’acceptation énergétique, il faut avoir extirpé bien des couches de son égo… et ceci s’est généralement fait d’une façon douloureuse, avec un flirt avec ce que vous considérez comme le pire : la mort ! Pas toujours, évidemment, il ne faut pas généraliser, chaque chemin étant unique, rappelons-le (et oui, encore et toujours ! mais vous êtes tous uniques et donc des joyaux irremplaçables aux yeux du Père-Mère !)…
 
Aussi, pensez à la difficulté de pouvoir faire accepter cet état à l’entourage, hélas, pas toujours compréhensif, ne parlons donc pas du compagnon… Ce travail spirituel prend du temps, qui est bien souvent pris sur le repos puisqu’il faut bien pouvoir manger et payer ses factures, donc avoir un travail « normal » rémunérateur (où les collègues sont à mille lieues d’envisager la double vie menée), s’occuper des enfants, faire le ménage etc… comme tout un chacun (et là, je sens le vœux de mon Bien Aimée Canal : pouvoir utiliser les différentes « Flammes » pour nettoyer la maison à coup de visualisation ! Et non, ma douce, la matérialité fait que tu devras utiliser ton aspirateur encore longtemps…). Là, certains ont bondis, je le sens, je le sais ! J’ai parlé de ma collaboratrice (que je partage avec El Morya, lorsqu’il veut bien me la « prêter » !) avec des mots affectueux, tendres… Quel scandale !
 
Et pourquoi donc ? Nous sommes sensés vous aider à vous élever, cette élévation ne peut se passer sans une ouverture du Cœur ; il est donc normal d’utiliser des termes emplis de douceurs, surtout que la retranscription de messages n’est qu’une infime partie du travail que nos collaborateurs effectuent. Pensez vous que nous puissions passer un temps certain à toucher du doigt la réalité de l’Amour tout en gardant un rapport froid et distant ? C’est impossible ! C’est en fait, le réel avantage que peuvent retirer les Channels : une relation de véritable amitié, de respect. Mais croyez bien que si cela peut vous sembler magnifique, enviable, c’est que vous ne voyez pas l’envers du décor : pouvez-vous parler librement de spiritualité autour de vous ? A tout le monde ? Pensez-vous qu’être Channel soit une chose que l’on révèle ouvertement ?
 
De plus, l’absorption des énergies lors des retranscriptions peuvent, outre une grande fatigue, apporter différents maux …. Une dernière chose (oui, je parle, je parle…), nous ne jugeons pas. Si certains de nos élèves veulent essayer de vivre de ce qu’ils considèrent comme étant leur véritable état d’être, nous n’avons absolument rien contre ! L’argent n’est qu’une énergie, c’est ce que l’on en fait qui la polarisera positivement ou négativement… Vous êtes dans un monde où l’argent est quasiment incontournable, et pardonnez-moi, mais ceci n’est pas près d’être changé.
 
Voilà, toujours envie de devenir Channel, malgré les désagréments ? Et, comme je suis négligent, je ne vous ai pas parlé des « attaques » dont ils peuvent être l’objet ; et ceci, pas que seulement verbales ou écrites, nous parlons du domaine spirituel, ne l’oubliez pas…
 
Si votre réponse est positive, demandez vous alors pourquoi ! Dans quel but ? Et là, il vous faudra répondre avec le plus de sincérité possible, parce que l’orgueil n’est pas loin à pointer le bout de son nez… Si votre intension est louable, c’est-à-dire dans le but réel de vous aider dans votre réalisation spirituelle, je ne vous conseillerai que ceci : écoutez Votre Voix Intérieure, vous vous connaissez, vous savez ce qui est le mieux pour vous, et vous êtes déjà un Maître dans l’intemporalité !
 
Bonnes retrouvailles avec Vous-même !
 
Et que ceci, et cela ne manquera pas, vous réconcilie avec l’Amour et la Lumière…
 
Namasté, – Maitreya © 2006-2014
 
Terre Nouvelle : www.terrenouvelle.ca
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source. N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes. Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre cœur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Partager cette page

Repost 0
Michèle Michèle - Au Coeur de Soi