• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 19:04

Véronique m’en envoyé ce joli texte (de Charles Brulhart, semble-t-il) il y a quelques temps.

Je vous le partage.

Belle lecture.

Très beau week-end.

Michèle

Que la Lumière soit

Au Cœur de Soi

Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire son apprentissage de la Vie, il l'envoya auprès d'un Vieux Sage.

"Eclaire-moi sur le Sentier de la Vie", demanda le Prince. "Mes paroles s'évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le Sage. Cependant je veux bien te donner quelques indications. Sur ta route, tu trouveras 3 portes. Lis les préceptes indiqués sur chacune d'entre elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t'en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t'en dire plus. Tu dois éprouver tout cela dans ton cœur et dans ta chair. Va, maintenant. Suis cette route, droit devant toi." Le Vieux Sage disparut et le Prince s'engagea sur le Chemin de la Vie. Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire : "CHANGE LE MONDE".

C'était bien là mon intention, pensa le Prince, car si certaines choses me plaisent dans ce monde, d'autres ne me conviennent pas." Et il entama son premier combat. Son idéal, sa fougue et sa vigueur le poussèrent à se confronter au monde, à entreprendre, à conquérir, à modeler la réalité selon son désir. Il y trouva le plaisir et l'ivresse du conquérant, mais pas l'apaisement du cœur. Il réussit à changer certaines choses mais beaucoup d'autres lui résistèrent. Bien des années passèrent. Un jour il rencontra le Vieux Sage qui lui demande : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, à discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m'échappe, ce qui dépend de moi et ce qui n'en dépend pas".

"C'est bien, dit le Vieil Homme, "Utilise tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie ce qui échappe à ton emprise." Et il disparut. Peu après, le Prince se trouva face à une seconde porte. On pouvait y lire : "CHANGE LES AUTRES".

"C'était bien là mon intention, pensa-t-il. Les autres sont source de plaisir, de joie et de satisfaction mais aussi de douleur, d'amertume et de frustration." Et il s'insurgea contre tout ce qui pouvait le déranger ou lui déplaire chez ses semblables. Il chercha à infléchir leur caractère et à extirper leurs défauts. Ce fut là son deuxième combat. Bien des années passèrent. Un jour, alors qu'il méditait sur l'utilité de ses tentatives de changer les autres, il croisa le Vieux Sage qui lui demanda : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, que les autres ne sont pas la cause ou la source de mes joies et de mes peines, de mes satisfactions et de mes déboires. Ils n'en sont que le révélateur ou l'occasion. C'est en moi que prennent racine toutes ces choses."

"Tu as raison, dit le Sage. Par ce qu'ils réveillent en toi, les autres te révèlent à toi-même. Soit reconnaissant envers ceux qui font vibrer en toi joie et plaisir. Mais sois-le aussi envers ceux qui font naître en toi souffrance ou frustration, car à travers eux la Vie t'enseigne ce qui te reste à apprendre et le chemin que tu dois encore parcourir." Et le Vieil Homme disparut. Peu après, le Prince arriva devant une porte où figuraient ces mots : "CHANGE-TOI TOI-MEME".

"Si je suis moi-même la cause de mes problèmes, c'est bien ce qui me reste à faire," se dit-il. Et il entama son 3ème combat. Il chercha à infléchir son caractère, à combattre ses imperfections, à supprimer ses défauts, à changer tout ce qui ne lui plaisait pas en lui, tout ce qui ne correspondait pas à son idéal. Après bien des années de ce combat où il connut quelque succès mais aussi des échecs et des résistances.

Le Prince rencontra le Sage qui lui demanda : Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, qu'il y a en nous des choses qu'on peut améliorer, d'autres qui nous résistent et qu'on n'arrive pas à briser." "C'est bien," dit le Sage. "Oui, poursuivit le Prince, mais je commence à être las de me battre contre tout, contre tous, contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ? J'ai envie de cesser le combat, de renoncer, de tout abandonner, de lâcher prise."

"C'est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d'aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru." Et il disparut. Regardant en arrière, le Prince vit dans le lointain la 3ème porte et s'aperçut qu'elle portait sur sa face arrière une inscription qui disait :

"ACCEPTE-TOI TOI-MEME." Le Prince s'étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu'il avait franchi la porte la première fois, dans l'autre sens. "Quand on combat, on devient aveugle, se dit-il." Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu'il avait rejeté et combattu en lui : ses défauts, ses ombres, ses peurs, ses limites, tous ses vieux démons. Il apprit alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il apprit à s'aimer lui-même sans plus se comparer, se juger, se blâmer. Il rencontra le Vieux Sage qui lui demanda : "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, répondit le Prince, que détester ou refuser une partie de moi, c'est me condamner à ne jamais être en accord avec moi-même. J'ai appris à m'accepter moi-même, totalement, inconditionnellement." "C'est bien, dit le Vieil Homme, c'est la première Sagesse. Maintenant tu peux repasser la 3ème porte." A peine arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut au loin la face arrière de la seconde porte et y lut :

"ACCEPTE LES AUTRES". Tout autour de lui il reconnut les personnes qu'il avait côtoyées dans sa vie ; celles qu'il avait aimées comme celles qu'il avait détestées. Celles qu'il avait soutenues et celles qu'il avait combattues. Mais à sa grande surprise, il était maintenant incapable de voir leurs imperfections, leurs défauts, ce qui autrefois l'avait tellement gêné et contre quoi il s'était battu. Il rencontra à nouveau le Vieux Sage. "Qu'as-tu appris sur le chemin ?" demanda ce dernier. "J'ai appris" répondit le Prince, "qu'en étant en accord avec moi-même, je n'ai plus rien à reprocher aux autres, plus rien à craindre d'eux. J'ai appris à accepter et à aimer les autres totalement, inconditionnellement." "C'est bien," dit le Vieux Sage. C'est la seconde Sagesse. Tu peux franchir à nouveau la deuxième porte. Arrivé de l'autre côté, le Prince aperçut la face arrière de la première porte et y lut :

"ACCEPTE LE MONDE".

Curieux, se dit-il, que je n'aie pas vu cette inscription la première fois. Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu'il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer. Il fut frappé par l'éclat et la beauté de toute chose. Par leur perfection. C'était pourtant le même monde qu'autrefois. Etait-ce le monde qui avait changé ou son regard ? Il croisa le Vieux Sage qui lui demanda. "Qu'as-tu appris sur le chemin ?"

"J'ai appris, dit le Prince, que le monde est le miroir de mon âme. Que mon âme ne voit pas le monde, elle se voit dans le monde. Quand elle est enjouée, le monde lui semble gai. Quand elle est accablée, le monde lui semble triste. Le monde, lui, n'est ni triste ni gai. Il est là ; il existe ; c'est tout. Ce n'était pas le monde qui me troublait, mais l'idée que je m'en faisais. J'ai appris à accepter sans le juger, totalement, inconditionnellement." C'est la 3ème Sagesse, dit le Vieil Homme. Te voilà à présent en accord avec toi-même, avec les autres et avec le Monde." Un profond sentiment de paix, de sérénité, de plénitude envahit le Prince. Le Silence l'habita.

"Tu es prêt, maintenant, à franchir le dernier Seuil, dit le Vieux Sage, celui du passage du silence de la plénitude à la Plénitude du Silence". Et le Vieil Homme disparut.

Repost 0
Michèle Au Coeur de Soi - dans La voie du Magicien
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 18:56
En ce jour de votre vie ... par Neale Donald Walsch

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu veut que vous sachiez ....

que sans savoir qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici, la vie n'a aucun sens.

Recherchez, alors, à étudier ces questions. Travailler à expériementer les plus grandes des réponses que vous aurez trouvées.

Vous Etes une Indiduation de la Divinité. Vous êtes ici pour le manifester.

Ce jour va vous offrir l'occasion parfaite de le faire. Regardez. Ecoutez. Avant la fin de la journée, vous aurez la chance d'être Divin. Et quelqu'un compte sur vous pour cela.

Avec amour, Votre Ami ...

Neale

_____________________________________________________________

 

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that without knowing who you are and why you are here, life has no meaning.

Seek, then, to study the questions. Work to experience the grandest answers. Who You Are is an Individuation of Divinity. Why you are here is to demonstrate that.

Today is going to offer you a perfect chance to do that.
Watch. Listen. Before the end of this day, you will have a chance to be Divine.
Indeed, someone is counting on you to.

Love, Your Friend …
Neale

 

Repost 0
Michèle Au Coeur de Soi - dans La voie du Magicien
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 19:26

Une très belle vidéo de Gilles Delieuze - que de douceur dans sa voix ! - où il nous propose de changer de regard et de vivre avec ce qui est.

Pour résumer, il nous recommande de nous émerveiller devant la vie sans pour autant nier l'existence de nos parts sombres, qui gronderaient alors de plus en plus fort. Mais il n'est pas question non plus de focuser dessus et de leur donner toute la place dans notre vie.

La voie de la justesse c'est de regarder nos parts sombres en comprenant que leur axe originel était la perfection mais qu'elles ont vécu un choc. Ce n'est pas leur nature d'être distordues mais c'est le flot d'expériences non intégrées qui les a fait dévier de leur axe. Et c'est seulement par l'amour, par le réconfort, la tendresse, la douceur que l'on peut leur permettre de retrouver leur fluidité, leur axe. Si ces parts crient si fort, c'est qu'elles appellent l'amour.

Mon Dieu, que sa parole est claire et fluide !

Et cela correspond parfaitement à ce que j'engrange comme connaissance, intime et profonde, en faisant des lectures d'âme. Quand cet autre être que la personne en séance a été me raconte sa vie, son trauma, il pleure d'avoir vécu cela, s'insurge aussi. Quand je le vois repasser de l'autre côté et être accueilli par son guide, il est alors réconforté et son guide l'amène progressivement à voir quel était le plan Divin caché derrière l'expérience et à quelle sagesse cette expérience l'a amené au cours de sa vie terrestre : plus de compréhension, d'amour, de partage, d'ouverture, de service aux autres, etc. Il n'y a jamais aucun reproche. C'est toujours : "Vois un peu tout ce que tu as glané en sagesse dans cette vie, suite à cette expérience que tu as vécue. Accepte aussi de voir au-delà : ton plan Divin, celui que tu as choisi, s'est parfaitement bien déroulé. Tu peux maintenant lâcher prise des émotions que tu as ressenties." Quand l'être repart en ne conservant que le traumatisme vécu et pas tous les acquis ultérieurs, ces émotions restent actives. Ce sont elles qui nous occupent encore dans cette vie-ci.

Parfois, il peut s'agir du plan de la planète elle même auquel nous avons, à notre niveau, participé au travers de l'événement traumatique que nous avons vécu dans cette autre vie. Je pense à cela car j'ai fait récemment une lecture à une amie qui avait été aborigène en Australie juste au moment de l'arrivée des colons. Elle avait été profondément choquée de l'étiquette "sauvages" que les siens avaient reçue alors même que ces colons n'avaient aucune idée de la manière dont les siens étaient connectés à la Terre Mère, au cosmos et à toute une réalité non physique qu'ils percevaient. L'arrogance des colons avait fait naître une peur pour ce qu'allaient vivre ses enfants et petits enfants à leur contact. Elle était repartie de l'autre côté en étant toute recroquevillée dans sa coquille énergétique. Mais son guide lui a dit : "Ne t'inquiète pas pour la survie des tiens et de vos connaissances. Rien ne se perdra en réalité. Vous deviez vous rencontrer car c'est l'humanité toute entière qui doit s'ouvrir à cette connaissance et à cette sagesse que vous avez su retrouver et vivre en incarnation."

A chaque fois, c'est juste merveilleux pour moi de voir l'être se décrisper et se redéployer en paix, en plénitude, en joie ... Car le guide en présence offre toujours ce regard d'amour qui permet à l'être de laisser se dissoudre les émotions qui l'ont envahi et de retrouver ainsi une liberté, une fluidité qui vont se poser dans la vie actuelle, suite à la lecture.

Comme le dit encore Gilles Delieuze : "Il y a une orchestration Divine que nous avons nous-même composée", dans les bons moments comme dans ceux qui coincent. Et on peut, des dizaines, des centaines, voire des milliers d'années plus tard, décider de remettre de la Lumière dans tout cela pour que notre histoire entière se réécrive.

C'est ça, le miracle de la Vie !!

Dans la douceur de l'Amour véritable,

Michèle

Repost 0