• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 18:23

Coeur-de-fleur-3.jpg

 

Extrait de "Messagers de Lumière" de Neale Donald Walsch (l'auteur de "Conversations avec Dieu")

Si vous êtes effrayé à un moment donné, c'est que vous choisissez de l'être. Si vous êtes joyeux, c'est que vous choisissez de l'être. Si vous êtes contrarié, c'est que vous choisissez de l'être. Si vous êtes soucieux, c'est que vous choisissez de l'être.

Si vous êtes aimé, c'est que vous choisissez de l'être. Si vous êtes rejeté, c'est que vous choisissez de l'être. Si vous êtes aidé, c'est que vous choisissez de l'être. Si vous êtes offensé, c'est que vous choisissez de l'être. Si vous vous sentez trahi, c'est que vous choisissez de l'être.

La liste pourrait s'allonger à l'infini.

A vrai dire ... elle s'allonge à l'infini.

Il faut comprendre que l'être est un état dans lequel on est et non une action que l'on accomplit. [..] Et qu'est-ce qui vous fait être cela ? Pour plusieurs, cela vient de leur entourage, de ce que quelqu'un ou quelque chose est en train de faire. Toutefois, il n'en n'est rien. Cela vient de votre décision à propos de ce qu'un autre est en train de faire. C'est le choix que vous faites.

Voici le noeud de cette question complexe : un grand nombre de vos choix sont devenus si automatiques, si profondément basés sur vos expériences antérieures, qu'il vous paraissent maintenant incontrôlables. Vous imputez donc aux agissements des autres, ou à des évènements extérieurs à vous, la cause de cette réaction en vous. Et la seule différence entre ceux qui sont devenus maîtres de cette vie et vous, c'est que les Maîtres font des choix différents.

La vérité, toutefois, c'est que vous choisissez d'être dans votre état actuel.

[..]

L'élément à faire ressortir ici est que l'état d'être est choisi et non provoqué. La raison de votre choix est une autre histoire - assez riche pour faire l'objet d'un autre livre. Il est toutefois certain que le choix n'a pas été imposé. Les choix peuvent souvent paraître imposés, mais ils ne le sont jamais.

Vous pouvez provoquer un état d'être, simplement en le choisissant. Et vous pouvez le faire n'importe quand, n'importe où.

Une état d'être est une sensation, non une action. Cependant vous pouvez en arriver à vous sentir d'une certaine manière. Autrement dit, vous avez le pouvoir de choisir comment vous allez vous sentir et comment vous vous sentez en ce moment.

C'est le grand secret des rapports humains. C'est le don le plus extraordinaire et c'est le plus merveilleux outil. Et, grâce à cet outil, l'Univers entier ouvre ses portes, vous offrant la pleine liberté d'être et de connaître par expérience ce que vous êtes vraiment.

"C'est la vérité et la vérité vous fera libres." (Jean 8, 31)

Il vous faut au moins accepter ce principe en tant que possibilité si vous voulez en bénéficier. 

[...]

C'est le moyen qui permet aux gens d'entrer dans le "Bien Vivre". Pour reprendre le titre du merveilleux livre de Terry Cole Whittaker, c'est "la voie intérieure du lieu où vous êtes vers le lieu ou vous voulez être".

Alors, choisissez maintenant cet état d'être dont vous souhaitez faire l'expérience, tel que vous êtes et à travers vous. Puis soyez cela. Comment ? C'est une question de focalisation. Il s'agit du point de convergence de votre attention. 

  Coeur-de-fleur-1.jpg  

Neale Donald Walsch préconise ensuite de faire l'expérience de l'état d'être choisi : la sérénité ou la joie, par exemple. Et de vivre dans un état de sérénité ou de joie partout, en tout temps.

Si vous y arrivez facilement, c'est que rien ne s'y oppose en vous. Cool ! Vous avez bien mieux cultivé votre jardin que vous ne le pensiez !

Mais, peut-être que cela vous sera difficile dans un premier temps. C'est normal. Moi non plus, je n'arrive pas à garder certains états d'être en permanence. Il s'agit d'abord de prendre la grande décision de vivre l'état d'être choisi. "C'est ce que je choisi, c'est ce que je veux vivre." Puis, d'en faire l'expérience par petits bouts : choisir de vivre cet état d'être pendant les méditations ou lors de promenades en pleine nature.  Et une fois qu'on commence à bien connaître cet état d'être, à bien savoir le faire naître en nous à la demande, le favoriser de plus en plus et l'amener dans d'autres circonstances de notre vie.

En sachant que tout ce qui s'oppose à cet état d'être en vous (croyance, mémoire, émotion négative, etc), viendra se faire voir à vous pour être libéré. C'est ce que certains appellent les "crises de guérison". Ca remonte à la surface, on ne se sent pas vraiment bien pendant un petit moment mais c'est pour la bonne cause. Il s'agit de garder son calme, d'observer ce qui remonte, sans s'y accrocher. C'est le moment d'accueillir avec amour ce qui vient se faire voir parce qu'ainsi vous vous donnez l'occasion de le libérer. Dans ces moments là, je fais ho'oponopono "Je suis désolée (je prends conscience), pardonne moi (je me pardonne), je t'aime et je te remercie". C'est ce qui me convient mais si vous avez d'autres outils en poche, faites appel à eux.

Pendant ces moments là, vous devez être à la fois dedans (je vis la remontée d'émotions) et dehors (j'observe et j'accueille).

Ensuite, l'espace ainsi libéré pourra se remplir de tout ce qui favorise l'état d'être choisi, notamment les expériences positives que vous aurez déjà commencé à vivre à ce sujet. L'auteur le dit à sa manière au début du livre : "Dès que vous aurez décidé qui vous êtes et ce que vous êtes, tout ce qui s'en écarte viendra occuper l'espace". Nous nous sommes remplis pendant des années et des années de choses favorisant des états d'êtres indésirables, il s'agit de faire le ménage avant de pouvoir installer du neuf.

Quand on sait comment ça marche vraiment, ça va tout de suite mieux !!

 Michèle
 Et que la Lumière soit
 Au Coeur de Soi  

Partager cet article

Repost 0
Michèle Au Coeur de Soi - dans La voie du Magicien
commenter cet article

commentaires