• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 18:41

mellenthomasbenedict.jpgMellen-Thomas Benedict, un artiste, a vécu en 1982 une des expériences de mort imminente (EMI en français, NDE en anglais) les plus étudiées depuis, car c'est une des plus complètes. Il a écrit un livre sur le sujet mais il ne semble pas avoir été traduit encore.

Une traduction incomplète et surtout très approximative de certains passages circule sur le net, je m'en suis inspirée (car le texte est très long) mais je l'ai refondue à bien des endroits car elle ne rendait pas justice aux paroles de l'auteur et à la teneur de son message. En tout cas, à mon sens.

j'ai retrouvé certains passages fort intéressants, des passages où il développe des notions très complexes mais intéressante et je les ai ré-intégrés car je suis sure que cela va éveiller quelque chose au plus profond de vous. En entrant dans son expérience, on entre dans la réalité du fonctionnement de la Vie. Et cela ouvre grandement notre vision, tellement, tellement qu'il y a des passages où vous allez peut-être lâcher prise. Mais peu importe, vous saurez y revenir plus tard quand vous serez en mesure d'aller plus loin.

J'ai lu et relu certains passages moultes fois pour m'imprégner non pas de l'idée mais de l'énergie véhiculée de manière à les traduire au plus juste. J'ai demandé aux anges de m'assister mais il y a sans doute encore de nombreuses approximations dans ma propre traduction. Ce que nous raconte Mellen-Thomas dépasse de beaucoup nos limites en matière d'entendement du fonctionnement de la Vie mais je ne pouvais pas ne pas vous en parler. L'impulsion était là et elle était trop forte pour que je sache m'en tenir éloignée. Considérez donc que de l'autre côté, certains voulaient que ce texte apparaisse sur mon blog.

Quand je lis ce témoignage sur l'autre côté, cela me met dans une vision si élargie que tout ce qui représente un problème dans ma vie, dans le moment, change totalement d'envergure.

L'image qui m'est venue est celle d'une personne regardant à travers une meurtrière d'un chateau médiéval. Son champs de vision est extrêmemement restreint mais elle voit soudain quelque chose susceptible d'être un problème. Elle commence à s'en inquiéter. Elle décide alors qu'il serait peut-être bien d'aller se poster sur la plus haute tour du chateau pour y voir plus clair car de là elle aurait une vision à 180° sur toute la plaine. C'est ce qu'elle fait et arrivée en haut, elle ne réussit  pas à voir le fameux détail qui lui semblait louche quelques minutes auparavant. Il a juste disparu. Par contre, le paysage est absolument magnifique et elle finit par se perdre dans cette contemplation, le coeur en paix. Et avec la paix viennent tous les miracles.

Mellen-Thomas nous donne aussi un un aperçu de l'expérience humaine et de son avenir qui va en rassurer quelques uns ! 

Bonne lecture.

 Michèle
 Et que la Lumière soit
 Au Coeur de Soi

 

En route vers la mort

En 1982, je suis mort d’un cancer en phase terminale. Il était inopérable et toutes les chimiothérapies qu’on aurait pu entreprendre m’auraient laissé comme un légume. On me donnait six à huit mois à vivre. J’avais été un obsédé de l’information dans les années 70 et les problèmes nucléaires, écologiques et autres m’avaient progressivement abattu. Or, comme je n’avais aucune base spirituelle, je commençai à croire que la nature avait fait une bêtise et que nous étions probablement un organisme cancéreux pour la planète. Je ne voyais aucune solution à tous ces problèmes que nous avions créés, pour nous-mêmes et pour la planète. Je percevais tous les humains comme un cancer et c’est ce que j’avais récolté. C’est ce qui me tuait.

Faites attention à votre façon de voir le monde. Elle peut se retourner contre vous, particulièrement si c’est une manière de voir négative. La mienne l’était vraiment et elle m’avait conduit directement à la mort. J’avais essayé toutes sortes de méthodes de guérisons alternatives, mais aucune ne m’avait aidé.

Je partis alors du postulat que  tout cela ne concernait que Dieu et moi. Je n’avais jamais été confronté à Dieu et ne m’en étais même jamais préoccupé. A l’époque, j’étais très éloigné de toute forme de spiritualité mais je me mis en chemin et appris tout ce qu’il était possible d’apprendre sur la spiritualité et les médecines alternatives. En lisant et en décortiquant ces sujets parce que je ne voulais pas être surpris en arrivant de l’autre côté. J’ai donc lu tout ce qui se rapportait aux diverses religions et philosophies. Tout était très intéressant et cela m’a donné l’espoir qu’il y avait quelque chose de l’autre côté.

D’un autre côté, en tant qu’artiste créateur de vitraux indépendant à l’époque, je n’avais aucune assurance médicale d’aucune sorte. En conséquence, les économies faites tout au long de ma vie partirent en analyses du jour au lendemain. Oui, à l’époque, j’ai affronté le monde médical sans aucune assurance. Comme je ne souhaitais pas que ma famille soit affaiblie financièrement, je décidais de gérer cela moi-même. Je ne souffrais pas constamment mais j’avais des absences et ne pouvais donc plus conduire. J’ai fini par atterrir dans un hospice. J’avais une garde malade personnelle et je me sentais béni par la présence de cet ange qui traversa la dernière phase de tout cela avec moi. Cela dura environ 18 mois. Je ne souhaitais pas prendre trop de médicaments pour rester aussi conscient que possible. J’ai donc expérimenté tant de douleur que plus rien d’autre n’existait dans ma conscience. Heureusement pendant quelques jours à la fois seulement.

 

La Lumière de Dieu  

Je me Lumiere-divine.jpgsouviens de m’être réveillé un matin à la maison vers 4h30 et j’ai su que le moment était arrivé. C’était le jour où j’allais mourir. J’ai donc téléphoné à quelques amis et je leur ai dit au revoir. J’ai réveillé mon infirmière et le lui ai dit. Nous avions passé un accord pour qu’elle laisse mon corps seul au moins six heures après ma mort, car j’avais lu que toutes sortes de choses intéressantes pouvaient arriver après la mort. Et je me suis rendormi.

Ce dont je me souviens ensuite est typique du commencement d’une NDE. Soudain, je fus totalement conscient, debout, alors que mon corps était alité. J’étais plongé dans l’obscurité. Je me sentais plus vivant hors de mon corps que pendant la vie ordinaire. Ma vision était si pénétrante que je pouvais voir chaque pièce de la maison, je pouvais voir le toit de la maison, je pouvais voir autour de la maison, je pouvais voir en dessous de la maison.

Une Lumière brillait et je me suis tourné vers elle. La Lumière était très semblable à ce que beaucoup de gens ont décrit dans leurs NDE. Elle était si magnifique. Si tangible qu’il était possible de la sentir. Et très attirante, donnant envie d’aller vers elle comme pour rejoindre les bras du père ou de la mère dont vous aviez toujours rêvé.

Comme je commençai à me déplacer vers la Lumière, je sus intuitivement que si je La touchais, je serais mort. Donc, tout en allant vers Elle, je disais « S’il Te plait, attends une minute, arrêtons-nous une seconde maintenant. Je veux réfléchir ; j’aimerais parler avec Toi avant de partir. »

A ma grande surprise, toute cette expérience s’immobilisa à ce moment là. Car vous avez le contrôle de cette expérience de NDE. Ce n’est pas comme si vous étiez monté dans un roller-coaster (grand-huit).

Ma demande a donc été entendue et j’ai pu converser avec la Lumière. La Lumière changeait constamment d’apparence et je voyais des visages comme celui de Jésus, Bouddha, Krishna, ou des formes telles que des mandalas ou des archétypes. Je demandais à la Lumière « Qu’est-ce qui se passe ici ? S’il Te plait, peux-Tu m’éclairer ? Je veux réellement connaître la réalité de la situation. »

Et la Lumière me répondit. Je ne peux pas répéter exactement ses mots, car c’était une sorte de communication télépathique.

L’information qui m’était transmise concernait les croyances et le feedback que vous donne la Lumière quand vous êtes devant elle, dans un entretien ajusté à vos croyances. Que vous ayez été Bouddhiste, Catholique ou Fondamentaliste, vous recevez alors un feedback à la mesure de vos croyances. On vous donne une chance de les examiner de plus près, mais la plupart des gens ne la saisissent pas.

A mesure que la Lumière se révélait à moi, je pris conscience que ce que je voyais vraiment était la matrice de notre Soi le plus élevé. Ce que je peux en dire c’est que cela prit la forme d’une matrice, d’un mandala d’âmes humaines et je vis que ce que l’on peut appeler notre Soi le plus élevé est une matrice. C’est aussi le cordon qui nous relie à la Source ; chacun d’entre nous arrive directement - en tant que son expérience directe - de la Source.

Nous avons tous un Soi le plus élevé, c’est-à-dire une partie de notre être que l’on peut qualifier d’âme supérieure. Elle me fut révélée dans sa forme énergétique la plus pure. On pourrait la décrire comme un conduit bien que cela ne ressembla pas réellement à cela mais bien plus à une connexion directe avec la Source, chacun disposant de cette voie directe car nous sommes tous connectés à la Source.

Ainsi la Lumière me montrait la matrice du Soi le plus élevé. Et il devint très clair pour moi que tous les Soi les plus élevés sont connectés comme un seul être, que tous les humains sont interconnectés et ne forment qu’un seul être, que nous sommes en fait tous le même être, différents aspects du même être. Cela n’étant en lien avec aucune religion en particulier. C’est l’information qu’il m’a été donné de recevoir. Et j’ai vu ce mandala d’âmes humaines et c’était la chose la plus merveilleuse qu’il m’ait été donné de voir. Je m’y suis plongé et cela m’a submergé comme si j’avais été plongé dans tout l’amour qu’on n’ait jamais pu vouloir. C’était le genre d’amour qui guérit, qui cicatrise, qui régénère.

Comme je demandais à la Lumière de continuer à m’expliquer, j’ai compris ce qu’était la matrice du Soi le plus élevé : il existe une grille autour de la planète à laquelle tous les Soi les plus élevés sont connectés. C’est comme une grande confrérie, un cercle d’énergie subtile tout près de nous, le niveau spirituel pourrait-on dire.

Puis après deux minutes j’ai demandé plus de clarification encore. Je souhaitais réellement savoir de quoi est fait l’Univers et j’étais prêt à partir à ce moment là. J’ai dit : « je suis prêt, prends-moi».

 Mandala.jpgAlors la Lumière se transforma en la chose la plus magnifique que j’aie jamais vue : un mandala d’âmes humaines sur notre terre. J’étais encore dans mon point de vue négatif au sujet de ce qui arrivait sur la planète. Alors comme je Lui demandai de continuer à m’éclairer, je vis dans ce magnifique mandala combien nous étions merveilleux dans notre essence, dans notre noyau. Nous sommes la plus magnifique des créations.

L’âme humaine, la matrice humaine que nous formons tous ensemble est absolument fantastique, élégante, exotique, une multitude de magnificences. Je n’ai pas les mots pour exprimer tout ce que cela a changé au sujet de mon opinion sur l’humanité, à l’instant même.

Et je m’exclamai : « Oh, Dieu, je ne savais pas comme nous étions beaux ».

A tous les niveaux, les plus hauts ou les plus bas, peu importe la forme dans laquelle vous êtes, vous êtes la plus magnifique des créations. Oui, vous l’êtes.

J’étais étonné de constater qu’il n’y avait aucune malveillance dans aucune âme. Je demandais : « comment cela est-il possible ? » La réponse fut qu’aucune âme n’est malveillante par nature. Les choses terribles qui arrivent aux gens peuvent les rendre malveillants dans leurs actes mais aucune âme n’est malveillante. Ce que tous cherchent, ce qui les soutient, c’est l’amour, me dit la Lumière. Ce qui les corrompt, c’est l’absence d’amour.  

Les révélations de la Lumière se poursuivirent encore et encore avant que je ne Lui demande : « Est-ce que cela veut dire que le genre Humain sera sauvé ? » Alors, dans une explosion de fanfare et sous une douche d’étoiles tournoyantes, la Grande Lumière me répondit : « Souviens-toi de cela et ne l’oublie jamais : vous vous sauvez, vous vous rachetez, vous vous guérissez vous-mêmes. Vous l’avez toujours fait et vous le ferez toujours. Vous avez été créés avec le pouvoir de le faire avant même le commencement du monde ».

A cet instant ma compréhension s’élargit encore. Je réalisai que nous avions déjà été sauvés. Nous sommes destinés à nous sauver nous-mêmes parce que nous possédons, tout comme l’ensemble de la création Divine, la capacité à nous auto-corriger. C’est de cela dont il est question dans la suite.

Je remerciai la Lumière de Dieu de tout mon cœur. La meilleure chose que je pouvais faire était d’exprimer ma totale appréciation avec ces simples mots : « Oh ! Cher Dieu, Cher Univers, Cher Grand Soi, j’aime ma vie. ».

Le Lumière sembla m’aspirer encore un peu plus. C’était comme si je me dissolvais complètement en Elle. Encore aujourd’hui, je ne peux trouver les mots pour décrire cet Amour-Lumière. J’entrai alors dans un autre royaume, plus profond encore que le précédent et je devins conscient de quelque chose de plus, bien plus. C’était un immense flux de Lumière, vaste et plein, profondément ancré dans le cœur de la vie. Je demandais ce que c’était.

La Lumière répondit : « C’est la rivière de la Vie, bois de cette manne liquide jusqu’à ce que ton cœur soit repu ». C’est ce que je fis. Je bus un grand coup et encore et encore. Boire la Vie Elle-même ! C’était l’extase !

Alors la Lumière me dit : « Tu as un souhait. » La lumière savait tout de moi, de mon passé, de mon présent, et de mon futur. « Oui » chuchotai-je.

Je demandai à voir le reste de l’Univers, au-delà de notre système solaire, au-delà de toutes les illusions humaines. La Lumière me dit alors que je pouvais aller avec le flux. Je le fis, et je fus transporté à travers la Lumière jusqu’à la fin du tunnel. Je sentis et entendis une série de bangs supersoniques très doux. Quelle course folle !

Soudain il m’a semblé être propulsé comme une fusée loin de la planète sur cette rivière de la Vie. Je vis la terre flotter au loin. Le système solaire dans toute sa splendeur fendit l’air et disparut. Plus vite qu’à la vitesse de la lumière, le flux me précipita au centre de la galaxie et au fur et à mesure, j’assimilai plus de connaissances. Je compris que cette galaxie et toutes celles de l’Univers, débordent de multiples formes de Vie. Je découvris de nombreux mondes. La bonne nouvelle est que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers !

Tandis que je chevauchai ce flux de conscience jusqu’au centre de la galaxie, il s’élargissait et formait d’impressionnantes vagues d’énergies fractales. Les myriades de galaxies et toute leur antique sagesse passaient à toute vitesse. Au début, je pensais que j’allais quelque part, qu’effectivement je voyageais. Mais ensuite je réalisai qu’en même temps que le flux s’élargissait, ma conscience s’élargissait également allant jusqu’à englober tout ce qui se trouve dans l’Univers ! Toute la création se déroulait en fait devant moi. C’était une merveille inimaginable ! J’étais véritablement un enfant émerveillé : un bébé au pays des merveilles !

Il me semblait que toutes les créations de l’univers s’élançaient vers moi et s’évanouissaient comme de petites poussières de lumière. Presque immédiatement une autre lumière apparaissait. Elles arrivaient de toutes parts et étaient toutes si différentes.

Je pus sentir et entendre à nouveau plusieurs bangs supersoniques très doux. Ma conscience, mon être, s’élargit encore pour interagir avec l’univers holographique tout entier et même plus.

Comme je passais dans la seconde Lumière, je m’éveillais à la pensée que j’avais juste transcendé la vérité. Ce sont les mots les plus adaptés à la situation mais je vais tenter de m’expliquer. Comme je passais dans la seconde Lumière, l’expansion de ma conscience alla au-delà de la première Lumière.

A ce moment précis, je me trouvai dans une paix profonde, au-delà du silence. Je pouvais voir et percevoir le Toujours, au-delà de l’Infini. J’étais dans le Vide. J’étais dans l’avant-création, avant le Big Bang. J’avais dépassé le Début des Temps, le Premier Mot, la Première Vibration. J’étais dans l’Oeil de la Création. C’était comme si je touchais le visage de Dieu. Ce n’était pas un sentiment religieux. Simplement je ne faisais qu’UN avec la Vie et la Conscience absolues.

fractales.jpgQuand je dis que je pouvais voir et percevoir le Toujours, je veux dire que je pouvais expérimenter toute la création se générant elle-même. C’était sans début ni fin. C’est une pensée qui ouvre largement la conscience, n’est-ce pas ? Les scientifiques perçoivent le Big Bang comme un simple événement qui a créé l’Univers. Je vis que le Big Bang n’est qu’un parmi un nombre infini d’autres Big Bangs créant des Univers indéfiniment et simultanément. Les seules images qui s’en rapprocheraient le plus en termes humains, seraient celles créées par des super-ordinateurs utilisant des équations à géométrie fractale.

 Les anciens savaient cela. Ils disaient que Dieu créait périodiquement des nouveaux Univers en expirant et en défaisait d’autres en inspirant. Ces cycles furent appelés Yugas. La science moderne parla du Big Bang.

J’étais dans une pure et absolue conscience. Je pouvais voir et percevoir tous les Big Bangs ou les Yugas se créant et se dé-créant d’eux-mêmes. J’entrais en chacun d’eux instantanément et simultanément. Je voyais que chacune des plus petites parcelles de la création a le pouvoir de créer. C’est très difficile de tenter de l’expliquer. Je reste encore sans mots à ce sujet.

Il m’a fallu des années pour assimiler cette expérience du Vide. Je peux vous le dire maintenant : le Vide est moins que le Rien, et cependant plus que le Tout. Le Vide c’est le zéro absolu ; le chaos duquel  surgissent toutes les possibilités. C’est la conscience absolue, bien plus que l’Intelligence Illimitée.

Où est le Vide ? Je le sais maintenant. Le Vide est à l’intérieur et à l’extérieur de tout. Vous, à l’instant même dans votre vie, êtes toujours à la fois dans le Vide et hors du Vide. Vous n’avez pas besoin d’aller quelque part ou de mourir pour l’atteindre. Le Vide c’est la vacuité, le néant qui se trouve entre toutes les manifestations physiques.  L’espace entre les atomes et leurs composants. La science moderne a commencé à étudier cet espace entre les particules. Ils l’appellent le Point Zéro. Quand ils tentent de l’étudier, leurs instruments de mesure sont vite dépassés. Ils n’ont aucun moyen à l’heure actuelle de mesurer l’infini avec précision. Il y a davantage d’espaces zéro dans votre propre corps et dans l’Univers que n’importe quoi d’autre !

Ce que les mystiques appellent le Vide n’est pas un vide. Il est si plein d’énergie, une sorte différente d’énergie qui a créé tout ce que nous sommes. Tout, depuis le Big Bang, est vibration, depuis le premier mot qui est la première vibration.

Le terme biblique « Je Suis » porte vraiment un point d’interrogation. «Si Je Suis, qui suis-Je ?»

Ainsi la création est Dieu Se découvrant Lui-même de toutes les façons imaginables, dans une exploration continue et infinie au travers de chacun d’entre nous. A travers chaque particule de cheveux, chaque feuille d’arbre, chaque atome, Dieu se découvre Lui-même, il découvre Son Grand « Je Suis ». Je commençais à comprendre, que tout ce qui est, est littéralement le Soi, votre Soi, mon Soi. Tout est le Grand Soi. C’est pourquoi Dieu sait même quand une feuille tombe. C’est possible parce que, où que l’on soit, on est au centre de l’Univers. Où que soit chaque atome, il est au centre de l’Univers. Là se trouve Dieu et Dieu est dans le Vide.

Tandis que j’explorais le Vide, les Yugas et toutes les créations, j’étais complètement hors du temps et de l’espace comme nous le savons.

Dans cet état d’expansion, je découvris que la création est absolument pure conscience ou Dieu, entrant dans l’expérience de Vie, comme nous le savons maintenant. Le Vide quant à lui est dénué d’expérience. C’est la pré-Vie, avant la première vibration. Dieu est plus que la Vie et la Mort. Donc il y a plus que la Vie et la Mort à expérimenter dans l’Univers !

J’étais dans le Vide et j’étais conscient d’absolument tout ce qui a un jour été créé. Comme si je regardais à travers les yeux de Dieu. J’étais devenu Dieu. Tout à coup, je n’étais plus moi. La seule chose que je puisse dire c’est que j’ai regardé à travers les yeux de Dieu. Et je savais pourquoi chaque atome existe et je pouvais absolument tout voir.

La chose intéressante dans tout cela, c’est qu’en revenant du Vide, j’étais dans cette compréhension que Dieu n’est pas là-bas, dans ce Vide. Dieu est ici. C’est cela la réalité des choses. Alors cette envie constante de tous les êtres humains d’aller chercher Dieu à l’extérieur … Dieu nous a TOUT donné et TOUT est ici – c’est là où tout est. Et ce dont nous faisons l’expérience maintenant est Dieu découvrant Dieu à travers nous. Les gens sont si occupés à devenir Dieu qu’ils négligent de réaliser que nous sommes déjà Dieu et que Dieu est en train de devenir nous. C’est de cela dont il s’agit en réalité.

Quand je réalisai cela, j’en ai eu fini avec le Vide et désirai retourner dans cette création qu’on appelle aussi yuga. Cela me semblait juste être la chose la plus naturelle à faire.

Alors soudain, je suis revenu à travers la seconde lumière autrement dit le Big Bang, entendant à nouveau quelques doux bruits assourdis. Je chevauchais à nouveau le flux de conscience de retour vers toute la création, et quelle chevauchée cela fut ! Les innombrables groupes de galaxies me traversaient et je les percevais avec encore plus d’acuité. Je traversai le centre de notre galaxie qui est un trou noir. Les trous noirs sont les grands re-traiteurs ou recycleurs de l’Univers.

Savez-vous ce qu’il y a de l’autre côté d’un Trou Noir ? Nous, notre galaxie, qui a été retraitée à partir d’un autre univers. Dans sa configuration d’énergie, la galaxie ressemble à une fantastique ville de lumière. Toute l’énergie de ce côté ci du Big Bang est lumière. Chaque sous-atome, chaque atome, chaque étoile, chaque planète, la conscience elle-même, est constitué de lumière et peut être considéré comme une fréquence et/ou une particule. La Lumière est une substance vivante. Tout est fait de lumière, même les pierres. Tout est donc vivant. Tout est constitué de Lumière Divine. Tout est très intelligent.

      

La Lumière de l’Amour

Autres-mondes.jpgComme je chevauchais le flux encore et encore, je pouvais voir une immense Lumière arriver. Je sus que c’était la Première Lumière; la Matrice Lumineuse du Soi le plus élevé de notre système solaire. Alors le système solaire en entier apparut dans la Lumière, accompagné de ces doux bruits assourdis.

Je voyais que le système solaire dans lequel nous vivons est ce qui fait notre plus grand corps à proximité. C’est notre corps le plus proche et nous sommes bien plus grands que nous ne l’imaginons. Je voyais que le système solaire est notre corps. J’en suis une partie et la Terre est ce grand Etre créé que nous sommes et nous sommes la partie qui sait qu’elle en est une partie. Mais nous ne sommes que cette partie là. Nous ne sommes pas tout mais nous sommes cette partie qui sait qu’elle l’est. [note : j’ai fait une traduction très littérale de ce paragraphe parce que c’est une notion très complexe qu’il nous donne là et qui ne prend sens que si l’on se place « dans l’œil de Dieu ». Dieu qui fait l’expérience de qui Il est au travers de toutes ses créations. Le système solaire est une de ses créations, l’être humain en est une autre. Les deux étant issus de la même Source et étant la Source elle-même, nous sommes donc à la fois nous-mêmes et le système solaire. La comparaison avec la Terre est du même ordre. Et quelque part en nous vit cette conscience là.]

Je pouvais voir toute l’énergie que ce système solaire génère, et c’est un incroyable spectacle lumineux ! Je pouvais entendre la Musique des Sphères. Notre système solaire, comme le font tous les corps célestes, génère une matrice unique faite de lumière, de sons et d’énergies vibratoires. Les civilisations avancées des autres systèmes stellaires peuvent repérer la Vie - telle que nous la connaissons - dans tout l’univers grâce à l’empreinte de sa matrice énergétique ou vibratoire. C’est un jeu d’enfant. Les Merveilleux Enfants de la Terre (les êtres humains) produisent actuellement d’innombrables sons, comme des enfants jouant dans la cour de récréation de l’univers.  

 Je glissais de la rivière directement jusqu’au centre de la Lumière. Je me suis senti étreint par la lumière comme si elle me prenait à nouveau dans sa respiration et s’ensuivit un autre doux bruit supersonique.

J’étais dans cette grande Lumière d’Amour et le flux de la Vie coulait en moi. Je dois à nouveau le dire, c’était la Lumière la plus aimante et de la manière la plus inconditionnelle qui soit. Le parent idéal pour cet enfant merveilleux que j’étais. “Et maintenant ?”, demandais-je.

La Lumière m’expliqua que la mort n’existe pas. Nous sommes des êtres immortels. Nous vivons déjà depuis toujours ! Je réalisais que nous sommes une partie de la nature, de ce système vivant qui se recycle lui-même indéfiniment.

On ne m’a jamais dit que je devais rentrer. Mais je savais juste que je le ferais. C’était simplement naturel après ce que j’avais vu.

Je n’ai aucune idée du temps passé avec la Lumière si je devais calculer cela en temps humain. Mais il y eut un moment ou j’ai su que j’avais eu des réponses à toutes mes questions et que mon retour était proche. Quand je dis que toutes mes questions avaient eu une réponse de l’autre côté, je veux simplement dire cela : chacune de mes questions a eu sa réponse. Chaque être humain a une vie différente et un lot de questions à explorer. Certaines de nos questions sont Universelles, mais chacun de nous explore d’une façon unique ce que nous appelons la Vie. Et il en est de même pour toute forme de vie, depuis les montagnes, jusqu’à la moindre feuille de chaque arbre.

Et ceci est très important pour chacun de nous dans cet Univers. Parce que tout contribue à créer le Grand Tableau, la Vie dans toute sa plénitude. Chacun de nous est littéralement Dieu se découvrant lui-même dans une Danse de la Vie sans fin. Votre unicité contribue à faire de la Vie ce qu’elle est.

 

Retour sur Terre

Tandis que j’entamais mon retour dans le cycle de la vie, il ne m’était jamais venu à l’esprit et on ne m’avait jamais dit que j’allais retourner vers le même corps. Mais cela n’avait aucune importance. J’avais une totale confiance en la Lumière et dans le processus de la Vie. Comme le flux fusionnait avec la grande Lumière, je demandai à ne jamais oublier toutes les grandes découvertes et les sensations de que j’avais connues de l’autre côté.

Il y eut un « OUI ». Je sentis comme un baiser sur mon âme.

Je fus entraîné sur le chemin du retour à travers la Lumière et me retrouvais à nouveau dans le royaume vibratoire. Le processus s’inversait et je recevais encore plus d’informations si tant est que cela est possible. Je rentrai à la maison et on me donnait des leçons sur le mécanisme de la réincarnation. Je recevais les réponses à toutes mes petites questions : « Comment fonctionne ceci ? Comment fonctionne cela ? ». Je savais que j’allais me ré-incarner.

La terre est un grand générateur d’énergie et c’est de là que la conscience individuelle émerge pour se développer en chacun de nous. Pour la première fois, je pensais à moi comme à un être humain et j’en étais heureux. Après ce que j’avais vu, j’aurais été heureux d’être un atome dans cet Univers, un simple atome. Alors, être la partie humaine de Dieu…… c’est la plus fantastique des bénédictions. C’est une bénédiction qui va au delà de la plus folle projection de ce que peut être une bénédiction. Pour chacun d’entre nous, être la partie humaine de cette expérience est à la fois très impressionnant et absolument merveilleux. Chacun d’entre nous et nous tous à la fois, où que nous en soyons, cinglés ou non, sommes une bénédiction pour la planète, à l’endroit exact où nous en sommes.

Pendant que je vivais le processus de la réincarnation, je m’attendais à me retrouver petit bébé quelque part. Mais je reçus une leçon sur la façon dont la conscience et de l’identité individuelle évoluent. Je me réincarnais donc dans mon corps.

Ce fut une telle surprise lorsque j’ouvris les yeux. Je ne sais pas pourquoi je trouvais cela tellement surprenant de retrouver ce corps, d’être de retour dans ma chambre avec quelqu’un pleurant à chaudes larmes au dessus de moi car en fait j’en comprenais très bien la raison.

C’était mon infirmière qui pleurait. Une heure et demie après m’avoir trouvé mort, elle avait cessé d’espérer. Elle était sure que j’étais mort. Tous les signes de la mort étaient là - mon corps s’était raidi. Nous ne savons pas combien de temps j’ai été mort mais nous savons qu’il s’était passé une heure et demi après la découverte de mon corps. Elle avait honoré ma demande de laisser mon corps nouvellement mort seul si possible pendant les quelques heures suivantes. Nous avions un stéthoscope amplifié et bien d’autres façons de vérifier les fonctions vitales du corps pour savoir ce qui se passait. Elle peut certifier que j’étais mort.

Ce n’était pas une NDE puisque j’ai véritablement expérimenté la mort elle-même. Elle m’avait trouvé mort, avait utilisé le stéthoscope, vérifié la pression sanguine et le moniteur cardiaque pendant une heure et demi. C’est ensuite que je me suis réveillé et que j’ai vu une lampe allumée au dehors. J’ai essayé de me lever pour l’atteindre mais je suis tombé du lit. Elle a entendu un grand bruit, s’est précipité dans la chambre et m’a trouvé sur le sol.

Quand j’ai été rétabli, j’étais très surpris, voire très intimidé par ce qui m’était arrivé. Au début, je ne me souvenais pas de tout le voyage que j’avais fait comme je m’en rappelle maintenant.

J’avais tendance à m’échapper de ce monde et n’arrêtais pas de demander « Suis-je en vie ? ». C’était ce monde-ci qui ressemblait à un rêve plutôt que l’autre. Au bout de trois jours je me sentis à nouveau normal, plus clair, mais tellement différent de celui que j’avais été auparavant dans ma vie. Le souvenir de mon voyage me revint plus tard mais je ne voyais plus rien de mauvais chez quiconque comme avant où j’étais vraiment dans le jugement. Avant je pensais que tout le monde était cinglé. En fait je pensais que tout le monde était cinglé sauf moi. Là, je voyais clair.

Environ trois mois plus tard un ami me dit que je devrais me faire examiner, j’y allais donc, et on me fit des scanners et toutes sortes d’examens. Je me sentais vraiment bien et pourtant j’avais peur d’apprendre une mauvaise nouvelle.

Je me souviens du docteur de la clinique, examinant les scanners d’avant et ceux d’après, me disant : « Bien, il n’y a plus rien maintenant » Je dis : « Vraiment, ce doit être un miracle ! » « Non, cela arrive, on appelle cela une rémission spontanée », répondit-il. Il ne semblait absolument pas impressionné. Pourtant, c’était un miracle et j’étais impressionné, même si personne d’autre ne l’était.

 

Les leçons apprises

 Univers HubbleLes mystères de la vie ont peu de choses à voir avec l’intelligence. L’univers n’a rien d’un processus intellectuel. L’intellect nous aide, il peut être brillant mais à l’heure actuelle, c’est tout ce que nous mettons en œuvre, laissant de côté notre cœur et la partie la plus sage de notre être.

Le centre de la Terre est ce grand transformateur d’énergie, tel que nous le voyons sur les photos montrant le champ magnétique de notre Terre. C’est ce qui constitue le cycle des âmes qui reviennent et repartent. Le signe qui montre que l’on atteint le stade humain est le début de l’évolution vers une conscience individuelle. Les animaux ont une âme de groupe et ils se réincarnent par groupes. Un cerf a toutes les chances de rester un cerf pour toujours. Mais le simple fait d’être né humain, que ce soit difforme ou avec l’intelligence d’un génie, montre que vous être sur le chemin du développement d’une conscience individuelle laquelle fait partie de la conscience collective appelée humanité.

Je vis que les races sont des groupes de personnalités. Les nations telles que la France, l’Allemagne ou la Chine ont chacune leur personnalité. Les villes ont leur personnalité. Les villes ont une personnalité constituée de groupes d’âmes qui attirent certaines personnes. Les familles sont constituées de groupes d’âmes.  L’identité individuelle évolue comme les branches d’une fractale et le groupe d’âmes expérimente à l’intérieur de notre personnalité. Les différentes questions que nous avons tous sont très, très importantes. C’est la façon dont Dieu se découvre Lui-même à travers nous. Alors, posez-vous des questions, faites vos propres recherches. Vous trouverez votre Soi ainsi que Dieu dans ce Soi parce qu’il n’y a que le Soi.

Plus encore, je commence à entrevoir que chacun d’entre nous les humains, nous sommes des âmes sœurs. Nous appartenons à ce même groupe d’âmes qui se fragmente en fractales pour aller dans toutes sortes de directions créatives, tout en restant au sein du même ensemble.  Maintenant quand je regarde chaque être humain que je rencontre, je vois en lui une âme sœur, mon âme sœur, celle que j’ai toujours cherchée.  Au delà de cela, l’âme sœur la plus importante que vous puissiez avoir, c’est vous-même. Nous sommes tous tout à la fois masculin et féminin. Nous expérimentons cela dans l’utérus de notre mère et nous l’expérimentons également dans nos différentes incarnations. Si vous recherchez cette âme sœur idéale à l’extérieur de vous-mêmes, vous risquez de ne jamais la trouver ; elle n’existe pas là-bas tout comme Dieu n’est pas là-bas au loin. Dieu est ici alors ne le cherchez pas « là-bas ». Cherchez-le ici. Cherchez-le en vous, dans votre Soi. Démarrez la plus belle histoire d’amour que vous ayez jamais eue … avec votre Soi. Vous en adorerez chaque parcelle.

Pendant ma NDE j’étais descendu dans ce qu’on appelle l’Enfer, et ce fut très surprenant. Je n’ai vu ni Satan ni le diable. Ma descente aux enfers était une descente dans un monde de misère, d’ignorance et de sombre non-connaissance, un monde que chacun s’est construit, à sa mesure. Cela ressemblait à une éternité de misère.

Chacune des millions d’âmes qui se trouvaient autour de moi possédait une petite étoile de lumière toujours disponible. Mais personne ne semblait s’en apercevoir tant chacun était consumé par ses propres chagrins, traumatismes et misères. Mais après ce qui m’a semblé une éternité, je commençais à appeler vers cette Lumière comme un enfant appelle ses parents à l’aide. Alors la Lumière s’ouvrit et forma un tunnel qui vint droit sur moi, un moi qui se trouva alors bien à l’abri de toute cette peur et cette souffrance, là où est l’Enfer.

Ainsi, ce que nous sommes en train de faire est d’apprendre à nous donner la main, à nous rassembler. Les portes de l’Enfer sont ouvertes maintenant. Nous allons nous relier, nous donner la main et marcher ensemble hors de l’Enfer.

 Ange-humain.jpgLa Lumière vint vers moi et se transforma en un immense ange doré. Je demandai « Etes-vous l’Ange de la Mort ? » Il m’expliqua qu’il était mon âme supérieure, la matrice de mon Soi le plus élevé, notre partie originelle. Puis la Lumière m’emporta.

Bientôt notre science quantifiera l’esprit. Est-ce que ce ne sera pas merveilleux ? Nous allons bientôt avoir des appareils qui vont être sensibles aux énergies subtiles ou énergies spirituelles. Les physiciens font entrer en collision les atomes pour voir de quoi ils sont faits. Ils les ont réduits à des particules élémentaires en physique nucléaire : les quarks et autres « cham ». Eh bien un jour, ils vont arriver jusqu’à cette toute petite chose qui maintient le tout ensemble et ils devront l’appeler …. Dieu. Grâce à la fission atomique, ils ne voient pas que ce qu’il y a dedans mais ils créent des particules. Grâce à Dieu, la plupart d’entre elles ne vivent que quelques millièmes de secondes, des nano secondes. Nous commençons tout juste à comprendre que nous aussi, nous sommes des créateurs à mesure que nous avançons.

Ainsi que je l’ai compris pour toujours, j’ai atteint un royaume dans lequel il y a un point où nous sommes au delà de toute connaissance et où nous commençons à créer la prochaine fractale, le prochain niveau. Nous avons le pouvoir de créer à mesure que nous explorons et là est Dieu, en pleine expansion à travers nous.

Depuis mon retour j’ai expérimenté la Lumière spontanément et j’ai appris à atteindre cet espace presque à chaque méditation. Chacun de vous peut le faire. Il n’est pas nécessaire de mourir pour y arriver. Vous êtes équipés pour ; vous avez les connections qu’il faut.

Le corps est le plus magnifique Etre de Lumière qui soit. Le corps est un incroyable univers de Lumière. L’Esprit ne nous pousse pas à dissoudre ce corps. Ce n’est pas du tout ce qui arrive. Arrêtez d’essayer de devenir Dieu. C’est Dieu qui devient vous. Ici et maintenant.

L’esprit est comme un enfant courant à travers tout l’Univers, demandant quelque chose, y pensant et donc le créant, créant ainsi le monde.

L’une de mes question à la Lumière était : « Qu’est-ce que le paradis ? »

Je fis le tour de tous les paradis ayant été créés : le Nirvana, le Jardin d’Eden et les autres. Je les traversais. Ils sont le résultat de nos pensées qui les ont créés. Nous n’allons pas réellement au paradis. Nous passons par une transformation. Mais quoi que nous ayons créé, nous laissons une partie de nous-mêmes dans nos créations. C’est la réalité mais cela ne représente pas la totalité de l’âme.

Je vis le paradis des Chrétiens. Nous nous attendons à ce que ce soit un endroit magnifique alors qu’en fait vous vous retrouvez devant un trône dans une permanente vénération. J’ai essayé. C’est très ennuyeux ! C’est vraiment tout ce à quoi s’attendre ? C’est puéril. Je ne souhaite offenser personne mais certains paradis sont très intéressants alors que d’autres sont très ennuyeux. J’ai trouvé que les plus anciens étaient les plus intéressants, comme celui des Nations Indiennes d’Amérique : le Terrain de la Chasse Joyeuse. Les Egyptiens en ont de fantastiques. Et ainsi de suite. Il y en a tant.  Dans chacun d’eux, il y a une fractale qui est l’expression de votre interprétation personnelle, à moins que vous n’apparteniez à un groupe d’âmes  qui ne croit qu’au Dieu d’une certaine religion. Vous êtes donc très proches et appartenant à une même catégorie. Mais même dans ce cadre là, le paradis comporte de petites différences en fonction de chacun de vous. C’est la partie de vous que vous laissez là. La mort parle de la vie, pas du paradis.

Je demandais à la Divinité « quelle est la meilleure religion sur cette planète ? Quelle est la plus juste ? »

La Divinité dit avec beaucoup d’amour : « Ca m’est égal » C’était d’une grâce incroyable. Cela voulait dire qu’il n’y a que nous pour nous préoccuper de cette question là. La Divinité Suprême nous dit : « Peu importe votre religion. »

Les religions vont et viennent. Le Bouddhisme n’a pas toujours existé. Le Catholicisme n’a pas toujours existé. Et toutes les religions sont sur le point de recevoir plus de Lumière car plus de Lumière arrive de tous les systèmes à l’heure actuelle. Il va y avoir une réforme de la spiritualité qui va être aussi dramatique que la Réforme protestante. Les gens se battront pour une religion et ce sera une religion contre l’autre, chacun pensant qu’il détient la seule vérité.

Les religions, les philosophies, chacune pense détenir la vérité sur Dieu, surtout les religions qui représentent de très grandes organisations centrées autour de leur philosophie. Quand la Divinité eut dit : « Peu m’importe », je compris immédiatement que c’était à nous de nous responsabiliser à ce sujet. C’est important parce nous sommes des êtres responsables. Cela nous concerne et c’est là que c’est important. Nous détenons l’équation énergétique en matière de spiritualité. La Divinité suprême ne se préoccupe pas de savoir si vous êtes protestant, bouddhiste ou autre car toutes les religions sont les boutons d’une même fleur.

Je souhaiterais que toutes les religions le réalisent et laissent chacun être ce qu’il souhaite. Ce n’est pas la fin des religions mais nous parlons du même Dieu alors sachons vivre et laisser vivre. Chacun a une vue différente et cela embellit le Grand Tableau. C’est cela qui est important.

Je suis allé de l’autre côté empli de peurs concernant les déchets toxiques, le nucléaire, l’explosion démographique, la forêt équatoriale. Je suis revenu rempli d’amour pour chacun de ces problèmes. J’aime les déchets nucléaires. J’aime le champignon atomique : c’est le plus sacré des mandalas que nous ayons manifesté à ce jour, tel un archétype. Cet événement, plus qu’aucune religion ou philosophie sur cette Terre, nous a tous emportés d’un seul coup vers un nouveau niveau de conscience. Sachant cela, nous pouvons peut-être faire exploser la planète 50 ou 500 fois, pour finalement réaliser que peut-être nous sommes tous liés maintenant.

Il a fallu faire exploser un certain nombre de bombes pour que cette idée fasse son chemin dans nos têtes. Puis nous avons commencé à dire : « Nous n’avons plus besoin de cela maintenant. » En ce moment, nous sommes en fait dans un monde plus sécurisant que jamais et il le devient de plus en plus. Je suis donc revenu en aimant les dégâts écologiques parce qu’ils nous rassemblent. C’est tellement énorme ! Comme pourrait le dire Peter Russell, ces problèmes sont maintenant « à la mesure de l’âme ». Avons-nous des réponses « à la mesure de l’âme » ? OUI.

La déforestation va ralentir et dans 50 ans, il y aura plus d’arbres sur la planète que qu’il n’y en n’a eu depuis longtemps. Si vous êtes écolos, foncez, vous êtes cette partie du système qui devient consciente, allez-y de toutes vos forces, mais ne tombez pas dans la dépression. Cela fait partie d’un plan plus vaste.

 

 Gaia-4.jpgLa terre est dans un processus d’auto-régulation. Elle ne sera plus jamais un lieu de nature sauvage comme elle l’a été autrefois. Il y aura des grandes réserves où la nature sauvage prospérera. Dans le futur, les jardins et les réserves seront primordiaux. L’augmentation de la population s’approche de très près du niveau optimal d’énergie nécessaire pour provoquer un grand changement de conscience. Ce déplacement de la conscience entraînera le changement en termes de politique, d’argent et d’énergie.

Que se passe-t-il quand nous rêvons ? Nous sommes des êtres multidimensionnels et nous avons accès à cela grâce à des rêves clairs. En fait, l’Univers représente le rêve de Dieu. Une des choses que j’ai vues à ce sujet c’est que les humains sont un petit point sur la planète qui, elle-même, est un petit point dans la galaxie qui est un petit point. Il existe des systèmes gigantesques et le nôtre est d’une taille moyenne. Mais les êtres humains sont déjà devenus des légendes à travers le cosmos de la conscience. Le petit être humain tout petit, petit, cet habitant de la Terre / Gaia est une légende. Une des raisons pour lesquelles nous le sommes devenus est en lien avec notre capacité à rêver. Nous sommes des rêveurs de légende. En fait, le cosmos tout entier se questionne sur la vie et le sens de la Vie. Et c’est le petit rêveur d’humain qui a donné la meilleure des réponses jusqu’à présent. Nous l’avons rêvée. C’est pour cela que les rêves sont si importants.

Après être mort et être revenu, je respecte vraiment la vie et la mort. Il est possible que nous ayons ouvert la porte sur un grand secret à travers nos expériences sur l’ADN. Bientôt nous serons capables de vivre dans ce corps aussi longtemps que nous le voudrons.

Après avoir vécu 150 ans environ, une intuition de l’âme nous indiquera qu’il est temps de changer de canal. Vivre pour toujours dans le même corps n’est pas aussi créateur que l’acte de réincarnation, cet acte de transfert d’énergie dans ce fantastique vortex énergétique dans lequel nous sommes. Un acte qui nous fait découvrir la sagesse de la vie et de la mort, et nous en réjouir.

De toute façon, nous sommes déjà en Vie depuis toujours. Ce corps dans lequel vous êtes, est vivant depuis toujours. Il arrive du flot infini de la Vie et retourne au Big Bang et au-delà.

Dans une énergie subtile et dense, ce corps donne Vie à la prochaine Vie. Ce corps a toujours été en Vie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Météo Ho Chi Minh 29/06/2017 06:11

article très détaillé, Merci pour le partage

fantosper 01/06/2016 15:36

merci pour cet article.Continuer tant que vous le pouvez d'accomplir cet acte bienfesant.

Samkya 03/08/2014 18:33

Je cherchais une image de la lumière, et je suis arrivée ici. Voici une semaine que la chaîne télé arte diffuse des documentaires sur les étoiles et leurs observation et compréhension du moment, et je les sens vraiment tout près de ce qui est dit ici, et ça me réjouis.
Merci pour avoir traduit ce magnifique témoignage.

rosemonde 03/05/2014 20:04

hello, je poste ce témoignage sur différents sites, il est tellement vrai

rosemonde 16/02/2013 23:20

Je reviens souvent lire ce texte, il est si beau, un des plus beaux sur les NDE, quel dommage que l'on ne puisse pas copier coller pour permettre à des personnes qui n'ont pas internet car trop
âgées, de connaître cette expérience sur la beauté de la Vie.
Merci d'y penser.

Au Coeur de Soi 17/02/2013 03:40



Bonjour Rosemonde. Si vous voulez partager ce texte, il suffit de le sélectionner avec la souris puis d'aller dans votre barre d'outils, cliquer sur "édition", "copier" et de coller ensuite le
texte sur une page Word. Normalement ça marche. Michèle



rosemonde 24/01/2013 23:35

Merci pour la parfaite synchronicité de ce texte si vibrant de véracité.