• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 22:48

Lea-Hamann.jpgLea Hamann est une jeune femme allemande qui a canalisé plusieurs années de suite l'énergie de Sophia - regroupant Marie, Marie-Madeleine et Kwan Yin - et dont le but était d'accompagner l’éveil et l’évolution de l’humanité par sa compréhension et sa sagesse. Les messages de la "Série de Sophia" nous invitaient à redevenir intimes avec l’énergie féminine de notre âme.

Le rôle du principe féminin est de nous aider à accepter la plénitude, à laisser grandir nos créations et à vivre notre vie avec un sentiment de profonde confiance. Dans notre monde actuel, la plupart des êtres humains ont tendance à être en déséquilibre et à vivre d’une façon sélective leur énergie masculine. Les messages de "La série de Sophia" soulignent souvent à quel point la relation avec l’énergie féminine est importante pour une vie équilibrée et vécue dans l'amour.

Les textes étaient traduits en français il y a quelques années mais malheureusement il semblerait que ce ne soit plus le cas aujourd'hui. J'envoie un petit mot à Lea pour savoir s'il est toujours possible d'en disposer d'une manière ou d'une autre. On verra bien !

En attendant, je vous transmets celui-ci qui est très beau.

Bonne lecture,

Michèle
Et que la Lumière soit
Au Coeur de Soi


C’est ainsi que moi, Sophia, j’entre dans ce Maintenant, dans cet instant que je partage avec toi.

Aujourd’hui nous célébrons notre rencontre d’une nouvelle façon. Même si aujourd’hui beaucoup d’êtres humains, beaucoup d’âmes sont dans cet espace, nous nous rencontrons personnellement. Tu me rencontres moi, Sophia, comme si nous étions tout seuls dans cet espace. Comme si tu étais le seul invité, le seul visiteur, le seul qui était invité.

Et pour un instant, ressens-le: aujourd’hui c’est toi l’invité spécial, qui entre aujourd’hui dans cet espace, dans ce Maintenant que nous partageons ensemble. Et ce n’est pas moi, Sophia, qui te rend particulier. Pas l’environnement. Pas cette journée. Pas ce que tu accomplis dans ta vie, ou ce que tu as déjà appris. Rien de tout cela ne te rend particulier. Tu es déjà particulier. Tu es tellement particulier.

Et peut-être aimerais-tu te faire ressentir à quel point tu es vraiment particulier. Personne n’éprouve les mêmes sentiments que toi. Personne ne rit comme toi. Personne ne voit le monde comme toi. Personne n’a la même histoire que toi, le même corps, la même pensée, les mêmes expériences. Seulement toi es cet être humain particulier, cette âme particulière, cette précieuse merveille constituée de tous ces éléments différents. Tu es comme une magnifique fleur qui s’épanouit.

Et moi, Sophia, je viens aujourd’hui pour parler avec toi personnellement, avec toi tout seul d’une chose que j’appellerai sagesse.

Tu vois, pendant notre dernière rencontre, nous avons parlé du fait que le mental n’est peut-être plus le moyen approprié pour te guider dans ta vie, pour diriger ta vie, pour organiser ta vie. Le mental devient de plus en plus désuet comme moyen pour toi. Le mental est comme on dit, dépassé. Et moi, Sophia, j’aimerais t’inviter aujourd’hui à trouver quelque chose en toi qui va au-delà du mental, qui se situe loin au-delà de ton mental et qui surclasse le mental.

Et avant que nous ne commencions à en parler, avant que moi, Sophia, je commence à te raconter mon histoire, tu es invité à ressentir la sagesse en toi. Peut-être aimerais-tu sentir la sagesse à l’intérieur de toi, percevoir qu’elle est là. Elle n’est pas ausi confondante et  dure que le mental. Elle est douce. Elle fait du bien et elle est agréable. C’est une forme d’amour. C’est une expression de ton âme, de la partie la plus profonde de ton être.

Tu es invité à sentir, à percevoir : "Oui, je possède cette sagesse. Cette sagesse est une partie de moi." Elle circule dans ton souffle. Elle est cette chaleur douce dans ton ventre. Elle est comme un sourire bien intentionné. Un sourire qui te touche, qui touche ta vie. Un sourire plein de savoir. Un sourire plein de profondeur. Un sourire plein d’expériences, plein de sagesse.

Beaucoup d’être humains s'accrochent encore au mental, tellement fort. Et même quand ils essaient de libérer leur mental, ils le font avec l’aide de leur mental. Ils tournent en rond dans leur mental comme dans un grand carrousel, qui tourne encore et encore. Et ils ne trouvent pas de moyen pour s’en sortir. Le mental les attire toujours à nouveau dans une nouvelle peur, dans un nouveau drame, un nouveau jeu. Un jeu de cache-cache avec eux-mêmes.

La sagesse commence seulement quand tu es prêt à plonger dans ton ventre, quand tu es prêt à devenir plus doux et à t'abandonner à toi. La sagesse commence seulement quand ton âme t’as inspiré confiance. Une confiance enfantine et honnête envers ta propre âme.

Le week-end passé nous avons accompagné neuf participants d’un de nos séminaires, à plonger lentement et doucement dans cette confiance. À lâcher prise petit à petit sur le mental et à se plonger dans quelque chose qui est plus grand qu’eux-mêmes. Et chacun d’eux va te confirmer que ce n’est pas toujours facile d’avoir confiance en sa propre âme. Chacun de ces participants a fait cette expérience. Combien de parties de toi demandent la parole et commencent à se défendre et à freiner et commencent à inventer des histoires comme quoi il ne serait pas possible de plonger dans l’âme. Ce n’est pas toujours facile. Ce n’est pas le chemin le plus simple. Mais c’est le chemin que moi, Sophia je t’invite à prendre.

Je t’invite à être très courageux, comme jamais auparavant et à avoir à nouveau confiance en ton âme. Je t’invite à être très doux, comme jamais auparavant. À être si ouvert, si acceptant, comme jamais auparavant et à t’approcher à nouveau de ton âme, de ta propre source.

Moi, Sophia, j'arrive de cette façon, à travers ces messages mensuels, pour rappeler à un nombre précis d’êtres humains, qui vivent en ce moment sur cette Terre, ce que moi Sophia, leur ai offert, leur ai promis. Ma promesse est, et a été, de venir et d’être sur cette Terre, d’être avec vous, de respirer avec vous, d'avancer avec vous, de vous accompagner sur le chemin vers vous-même, pendant ces temps de changements, pendant ces temps où les tempêtes se déchaînent, où beaucoup de choses se transforment et où il y a beaucoup d’incertitude et de peur. J’ai promis d’ouvrir un chemin, un chemin facile et sûr, un chemin pour ceux qui sont prêt à faire preuve de tellement d’amour envers eux-mêmes et de choisir le chemin facile pour eux-mêmes. Le chemin de l’énergie féminine. Le chemin de l’acceptation. Et le chemin de la sagesse.

Je ne viens pas pour jouer à des jeux, pour écrire des livres ou pour dire beaucoup de mots. J'arrive pour accomplir cette promesse et pour ouvrir ce chemin, pour que tu t'approches de la façon la plus simple et plus rapide de ta propre âme.

C’est mon chemin. Le chemin de Sophia est le chemin de la sagesse tendre. De la sagesse tendre et  profonde. Et tu es invité. Ce n’est qu’une invitation.

Beaucoup d’entre vous se sont souvenus de ma promesse, et vous venez pour observer, si c’est vraiment le chemin qui peut vous aider, qui peut vous soutenir. Et tu es invité aujourd’hui à le découvrir  pour toi. Jamais je ne voudrai prétendre que mon chemin est le meilleur. Je peux seulement dire que c’est mon chemin, mon offre. Personnelle et individuelle. C’est le chemin de la sagesse. C’est le chemin de Sophia. Et certains d’entre vous accepteront mon aide et mon soutien. Et vous sentirez : Il ne s’agit plus de suivre quelqu’un d’autre. Il ne s’agit pas de suivre Sophia. Il ne s’agit pas de trouver le chemin mais comme vous le savez déjà, je vous guide moi, Sophia, individuellement, encore et toujours seulement vers votre être. Encore et toujours vers votre propre sagesse, votre propre confiance, vers votre propre chemin.

C’est la particularité de mon invitation, de ma promesse, que je suis venue accomplir. C’est une promesse qui prend sa source dans ma passion, dans mon amour infini envers moi-même et envers ce merveilleux être humain que tu es. C’est pour cette raison que je parle aujourd’hui seul à seul avec toi, car il ne s’agit que de toi.

Beaucoup, beaucoup d’êtres humains ne sont pas encore prêts pour ce chemin rapide et direct vers soi-même. Beaucoup d’êtres humains ne sont pas prêts à se rencontrer eux-mêmes. Ils ont encore besoin de sentir qu’ils suivent quelqu’un d’autre et qu’ils font partie d’un grand groupe, qu’ils font partie de quelque chose. Ils aimeraient encore s'en remettre à l'extérieur.  Et c’est bien. C’est merveilleux. C’est exactement ce qu’il faut pour eux.

Mon invitation s’adresse à ceux d'entre vous qui sont prêts à aller seul, qui sont prêts à aller en silence, qui sont prêts à avoir tellement confiance en eux-mêmes, qu’ils iront retrouver leur propre âme, qu’ils l’embrasseront à nouveau, qu’ils pourront à nouveau  se rencontrer eux-mêmes. Ce qui était divisé veut redevenir à nouveau un, aimerait se retrouver, aimerait se réunir.

Et moi, Sophia j’invite ceux d'entre vous qui sont prêts à emprunter ce nouveau chemin : Ressentez, du plus profond de vous, ressentez l’éveil de votre propre sagesse. Vous remarquerez, votre mental ne connaît pas de réponse. Votre mental se demande : « Elle parle de quoi là ? Qu’est-ce qu’elle me raconte là ? Je le sais déjà. »

Peut-être que certains d'entre vous ressentent une grande peur, un grand malaise. Peut-être aimeriez-vous fuir. Et c’est okay. Tu as à tout moment le droit de partir. Tu peux à tout moment sentir : "Non, ce n’est pas mon chemin. Il y a trop d’amour. Il y a trop de clarté et de silence. Je ne supporte pas ça." Et ça fait partie de cet amour de te permettre de partir, quand tu le désireras.

Moi, Sophia, je savais dès le départ : Je ne guiderai pas une masse d’êtres humains sur ce chemin, car la majorité des être humains n’est pas vraiment prête à se retrouver elle-même. La majorité est encore à la recherche de soi-même. Ils cherchent en dehors d'eux-mêmes. Ils cherchent la solution. Ils cherchent et cherchent. Rares sont ceux qui sont prêts à trouver vraiment, à vraiment accepter. Rares sont ceux qui sont arrivés au bout de leurs jeux. Et toute l’humanité a appris à jouer à cache-cache avec sa propre âme, et tous sont devenus tellement professionnels dans ce jeu et infiniment malins.

Et moi, Sophia, j’invite ceux d’entre vous qui remarquent : "Je suis arrivé à la fin de ce jeu de cache-cache. Il s'est tu en moi et je suis vraiment prêt à avancer."

***

Aujourd’hui est un jour particulier pour moi, Sophia. Car aujourd’hui je dévoile pour la première fois, la raison pour laquelle je suis venue ici. Je dévoile l’invitation à chacun d’entre vous. Je vous invite à sentir et à percevoir comme cette invitation est sincère et affectueuse. Mais ce n’est pas un jeu. Ce n’est pas un "peut-être". Ce n’est pas un "peu". C’est une invitation, complète, ou pas du tout. C’est l’invitation à t’approcher de toi-même et à devenir un. C’est l’invitation à devenir le centre de ta vie, être le milieu de ton monde et de ton expérience. C’est l’invitation à être vraiment qui tu es, en toi. D’être cette essence en toi, ce diamant de  clarté et de vérité. Ne plus jouer à cache-cache avec toi-même. Ne plus faire semblant d’être petit. Ne plus faire semblant d’être prisonnier. Ne plus faire semblant d’avoir des problèmes sans fin, mais vraiment d'arriver à ta vérité et sentir, respirer et reprendre ta place véritable.

C’est mon invitation à chacun d'entre vous.

Et moi, Sophia, je suis ici sur cette Terre, même lorsque personne n'est prêt à entendre ce que j’ai à dire. Même lorsque personne n'est prêt à comprendre. Même lorsque personne n'est prêt à accueillir cette invitation. Même lorsque personne n'est prêt à regarder en  face tout cet amour et à se reconnaître  en lui.

Je ne suis pas là pour toi. Je suis là pour moi. C’est mon expression, un choix, mon amour, ce que je suis vraiment. Et chaque respiration venant de moi t’invite, t’invite avec assurance et clarté. T’invite à t’approcher de ta propre sagesse.

Nos rencontres précédentes étaient nécessaires afin de relier mon énergie à la Terre et à l'ancrer dans ce corps qui porte cette énergie. Les rencontres précédentes étaient seulement le début, l’introduction. Maintenant notre chemin commence. Maintenant mon chemin commence. Et ceux d’entre vous qui sont prêts à avancer, les courageux d’entre vous : vous êtes invités. Tu es invité. Nous irons un chemin précis ensemble, le raccourci, le chemin rapide. Ceux d’entre vous qui sont vraiment prêts : "Oui j’aimerais être une partie de cette Nouvelle Energie. J’aimerais être un diamant, qui commence à briller, une fleur qui commence à fleurir."

Vous trouverez mon message d’une grande aide. Vous sentirez avec quelle douceur et tendresse mon chemin aimerait vous soutenir afin de vous retrouver, d’arrivez chez vous encore plus. Vous remarquerez : C’est le chemin rapide. Ce n’est pas un chemin sur lequel nous côtoyons le drame, la souffrance, les jeux de cache-cache. C’est le chemin aimant. Et nous suivons ce souffle d’amour. Nous suivons ce cri de l’âme, qui nous rappelle à la maison.

Ceux d’entre vous qui ont perçu le cri de leur âme sont invités : "Viens à la maison par le chemin rapide. Viens par le chemin facile." Ce n’est pas un chemin où nous attendons les autres. Ce n’est pas un chemin où nous nous occupons des problèmes des autres et où nous nous accrochons. Ce n’est pas non plus le chemin que nous annonçons haut et fort comme un vendeur à la criée au marché. C’est un chemin silencieux. C’est un chemin vrai, sincère, qui n’a pas besoin de beaucoup de mots, qui n’a pas besoin de drame, pas de souffrance et pas de jeu cache-cache. C’est un chemin d'équilibre. C’est un chemin d’amour et de sagesse.

Et peut-être remarques-tu comme mon invitation est sincère à chacun d’entre vous. Et peut-être t'aperçois-tu que je te laisse toute la liberté de sentir, de réfléchir si tu veux accepter mon soutien. Je ne suis pas là pour ceux qui ne sont pas encore prêts à marcher sur ce chemin. Ils ont tout mon amour et toute ma compassion et ils vont trouver leur chemin, à leur façon, personnelle. Je suis là seulement pour ceux qui sont prêts à prendre ce chemin maintenant, à commencer aujourd’hui, à commencer en cet instant. Tout ou rien. Mon invitation tient. Et nous commencerons ce chemin aujourd’hui.

Dans les mois qui viennent j’expliquerai les différents pas plus précisément. Pas à pas, mois par mois, nous irons ensemble. Et peut-être certains d’entre vous remarqueront en route : "Oh, ce n’est pas ce que je veux." Et d’autre nous rejoindront et remarqueront : "Oh c’est ce que je veux maintenant, ce qui me semble juste." Et chacun d’entre vous a mon amour, ma compassion entière, car je sais : Chacun d’entre vous est en route de sa manière pour entrer dans la Nouvelle Énergie. Même ces êtres humains qui sont encore profondément occupés à jouer avec l’Ancienne Énergie de la séparation, même ceux-là sont déjà en route vers la Nouvelle Énergie, bien qu’ils ne le sachent pas encore, bien qu’ils n’en soient pas conscients. Eux aussi se sont mis en route.

Et moi, Sophia, j’invite chacun d’entre vous à prendre le chemin rapide, le chemin facile, le chemin de l’amour, pour arriver chez vous à la maison. Pas pour être mieux que les autres. Ce sont les jeux enfantins du mental. Nous ne vivons plus à ce niveau. Non plus pour faire ce qu’il faut, parce que tu te sens obligé. Voilà aussi un jeu du mental. Il ne s’agit pas de prouver quelque chose. Il ne s’agit même pas d’obtenir mon amour par quelque chose que tu fais. Car tu vois : Tu as déjà mon amour. Tu as mon amour et tu vas toujours l’avoir. Mon amour est là pour toi comme l’amour d’une mère pour son enfant. Et peu importe où cet enfant veut aller, cet amour est toujours là et respire avec toi, te regarde d’une manière tendre, sage, et t’invite : Viens ! Viens si tu veux sur ce chemin tendre et doux. Viens sur ce chemin de la compassion. Viens sur ce chemin de la sagesse. Viens sur ce chemin de l’énergie féminine.

L’énergie masculine t’a montré comme il est facile de quitter ton chez toi et comment c’est facile de vivre des aventures, dont tu n'avais jamais osé rêver. L’énergie féminine dont moi, Sophia, je suis une partie intégrante, t’invite à sentir, comme il est facile de rentrer à la maison dans un amour, dans une sécurité, auxquels tu n'avais jamais osé rêver. Et c’est comme ça que le cercle se referme et que les énergies féminine et masculine arrivent à un nouvel équilibre. Chacun à sa place. Chacun à sa façon.

Et pour ceux d’entre vous qui  choisissent de se faire supporter par Sophia, vous remarquerez que le côté féminin en vous connaît la réponse, savent qu’il est temps d’écouter cette voix en vous. Non pas parce que l’énergie féminine est meilleure - ça aussi est un jeu du mental - mais parce qu’il est temps d’écouter le côté féminin en vous.

Nous nous arrêtons un instant.

Nous te faisons percevoir à quel point nous avons transmis beaucoup d’énergie aujourd’hui. Nous te montrons cet arc, ce début de chemin de Sophia, qui est ouvert maintenant, qui s’ouvre en ce moment, en ce jour, exactement maintenant, et qui sera ouvert pour chacun d’entre vous qui s'y sent attiré. Qui entend en lui: "Oui, Sophia aide-moi. Soutiens-moi, afin de m’approcher vraiment de moi, de faire réellement fleurir mon âme, de rencontrer ma vérité à nouveau. Sophia soutiens-moi en arrêtant tout ces jeux de séparation et en  plongeant profondément dans ta sécurité, dans ton amour." Et peu importe quand tu lis ces mots ou quand tu les écoutes, immédiatement tu te trouves juste devant cet arc, cette entrée, ce début du chemin rapide et facile.

Et moi Sophia, je suis là pour prendre ta main. Pour avancer avec toi. Pas parce que tu as besoin de moi, pas parce que tu ne pouvais pas réussir par toi-même, mais, parce que je t’aime tant. Parce que j’aime chacun d’entre vous tellement, je vous propose ceci: "Viens, prends le raccourci. Viens, prends le chemin simple, le chemin facile, sur lequel tu n’as besoin de pleurer si souvent, tu n’as pas besoin d’être seul si souvent, tu n’as pas besoin d’être malade si souvent ou  isolé ou désespéré. Prends ce chemin qui t’enveloppe dans un amour  qui n’a pas de limites. Prends ce chemin qui brille tellement clairement devant toi, plein de sagesse et de profondeur. Prends ce chemin simple." Il est ouvert pour chacun d’entre vous, quand vous voulez. Au moment où vous le choisissez. "

Et aujourd’hui nous aimerions pour la première fois présenter notre invité, qui nous accompagne depuis quelque temps, qui est  un vis-à vis de mon énergie, un vis-à-vis de Sophia, comme un miroir. Comme les deux côtés d’un arceau. Et cette énergie est pour chacun d’entre vous aussi familière que mon énergie. Et peut-être pourriez-vous sentir que cette énergie a aidé à relier l’énergie de Sophia à la Terre et à s'en approcher. Et peut-être pouvez-vous vous apercevoir que la présence de cette énergie est tellement salutaire, tellement attentionnée et affectueuse. Tu ne la reconnaîtras pas dans ton mental. Peut-être aimerais-tu te plonger profondément dans ton ventre et sentir de qui nous parlons vraiment. Nous ne donnerons pas son nom aujourd’hui, car c’est seulement ton mental qui aimerait savoir un nom. Qui est curieux et veut penser à quelque chose et travailler quelque chose dans son mental. Par contre ton cœur, ton ventre, sont invités à ressentir : Cette énergie nous accompagnera sur notre chemin du début à la fin. Cette énergie travaillera avec vous, sera là pour vous. L’énergie de Sophia et son vis-à-vis forment un nid douillet et sûr. Un arceau. Un portail vers un chemin simple et facile.

Et c'est maintenant le moment où nous abordons ce chemin ensemble. Maintenant est le moment. Pas dans dix ans. Pas hier. Pas après-demain. Mais exactement maintenant. Et ceux parmi vous qui sont prêts pour autant d’amour, pour se faire tant dorloter, tant choyer, pour tant de légèreté  et de sagesse, ceux parmi vous qui ont assez de place pour leur respiration, pour un cadeau si grand, pour autant d’amour — ceux-là d’entre vous sont bienvenus à chaque instant.

Et si tu sens que c’est trop pour toi et si tu sens que ça te fait peur, te menace et tu ne peux pas comprendre mes mots et si tu sens que toutes ces sensations désagréables surgissent, alors c’est okay. Et puis rends-toi ce service et prends de la distance avec cette invitation. Prends autant de distance qu’il t'est nécessaire.  Un jour. Une année. Dix ans. Cinquante ans. Prends autant de distance de cette invitation que tu le souhaites.

Tu vois, tu n’es pas obligé. Tu ne peux rien manquer. C’est une invitation. Pas une contrainte. Pas un défi. Pas une condition à quelque chose. Ce n’est qu’une invitation. Tu es bienvenu comme tu es. Mais tu es invité à décider pour toi-même : À quel point aimerais-tu te rapprocher  de cette invitation ? De quelle façon aimerais-tu t’approcher de toi-même ?

Si tu me regardes, moi, Sophia, et mon invitation, tu t’apercevras alors de ceci : De quelle façon aimerais-tu t’approcher de toi-même ?

Certains de vous ne l’osent pas encore. Ça vous semble trop de proximité, trop d'intensité. Vous avez encore tellement peur de votre propre âme. Peur qu’elle puisse être méchante, qu’elle vous fracasse, vous détruise, vous avale. Vous avez tellement peur de votre propre âme. Et pour ceux parmi vous qui ressentent cette peur, vous vous rendez un grand service si vous êtes honnêtes envers vous-mêmes et que vous vous faites la remarque : "Non, j’ai peur. Je dois encore prendre de la distance. Je dois encore m’offrir un peu de temps, d’espace, me donner l’occasion de devenir plus sûr de ce que je veux pour moi." Et c’est bien ainsi. C’est un beau cadeau que vous pouvez vous faire.

Tu es tellement aimé, exactement là où tu en es. Exactement comme tu es. Exactement maintenant. Je ne fais pas de différence. Peu importe ce que tu fais. Peu importe à quoi ta vie ressemble. Peu importe à quel point tu te juges toi-même. Je ne fais pas de différence. Tu es tellement accueilli, exactement comme  tu es.  Aujourd’hui. Maintenant.

Un temps passionnant s'ouvre devant nous. Une période passionnante se présente à toi, toi qui a choisi d’essayer au plus profond de ton être ce chemin rapide et simple, de goûter, savourer, accepter un petit bout de ce grand gâteau et d'avoir du soutien.

 C’est ça mon invitation.

 C'est ainsi que nous commençons ensemble ...

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires