Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Michèle - Au Coeur de Soi

Redevenir des Hommes Vrais

Je viens de lire un message que les animaux décédés dans les feux australiens ont adressé à Corina White Feather, une chamane, amie de Deva Premal. Un message qui nous appelle à nous mettre dans une forme d'urgence. Urgence à nous éveiller encore plus que nous ne le sommes déjà, urgence à élargir toujours plus nos consciences, à laisser couler encore plus l'amour dans nos coeurs et à le faire vivre dans notre quotidien.

Certaines parties du monde doivent libérer des mémoires, cela fait partie du processus d'ascension de la Terre, comme le disent les guides que canalise mon amie Maïa –https://maiaterresacree.com. Pour l’Australie, c’est en lien avec le tort qui a été fait aux aborigènes, eux qui avaient une connaissance si intime de la Terre Mère et l’honoraient au plus haut point.

Quand on voit cette photo devenue virale du ciel australien prise au matin du 1er janvier 2020 - ce ciel qui ressemble si fort au drapeau aborigène ci-dessous - 

on se demande comment on pourrait douter que ces feux viennent nous demander de nous réveiller et d’honorer la Terre et tous ses règnes comme les aborigènes ont toujours su le faire !

Voici le message de Corina White Feather - http://CallOfRemembrance.com :


" Nous avons offert nos vies – en quantité massive - pour réveiller les gens. Ce n'est que le début de 2020. C'est pour vous montrer que vous devez vous réveiller. Réveillez-vous ! 
Nous devions le faire, nous l'avons fait, pour que vos yeux s'ouvrent. Vos yeux doivent s’ouvrir (voix triste), vos yeux doivent s’ouvrir."  

Sur quoi nos yeux devraient-ils s'ouvrir ? 

" Honorez ~ honorez ~ honorez Mère Terre. 
Honorez les animaux. 
Honorez les animaux, de la fourmi à l'éléphant. Honorez-les tous. 
Et honorez Mère Terre. 
Vous le savez avec la tête, mais vous ne le savez pas avec votre COEUR
Vous devez apprendre à honorer ce qui vous entoure. Si vous continuez comme ça, il ne restera plus rien à honorer. Mais vous aurez disparu aussi. "

Que faisons-nous, au quotidien - chacun - pour redevenir des hommes vrais ? 

Marlo Morgan l'a inscrit dans le titre de son livre (un livre magnifique que je vous conseille vivement) : notre monde occidental est un monde mutant mais il y a encore des hommes vrais qui parcourent la Terre. Leur sagesse ancestrale peut nous montrer la voie à bien des égards. Oui, nous savons plein de choses - nous avons toutes sortes de connaissances spirituelles - mais non, nous ne les vivons pas au quotidien, dans nos actes de tous les jours. Non, nous n'amenons pas suffisamment de conscience dans nos pensées, nos croyances, nos modes de fonctionnement, nos habitudes. Non, nous ne développons pas suffisamment l'amour et la paix dans nos coeurs. Quand nous serons suffisamment nombreux à le faire, cela se verra, le monde changera.

Il ne sert à rien de se demander pourquoi il n'y a pas plus d'aide acheminée vers l'Australie ou de se mettre une fois encore en colère contre l'incurie humaine collective qui nous mène à des circonstances dues au réchauffement climatique, de plus en plus dramatiques. Le monde est ce qu'il est, nous le connaissons. Nous l'avons choisi et le choisissons encore jour après jour. Nous savons comment sont les dirigeants qui gouvernent nos pays parce que nous les avons choisis (même si l'on ne vote pas). Nous connaissons leur avidité qui sont le pendant de la nôtre, ne nous leurrons pas. Nous connaissons leurs faiblesses qui sont similaires aux nôtres. Leurs peurs, qui sont pareilles aux nôtres. La réponse à cette question est connue !

C'est seulement quand il se produit de tels événements que nous nous levons un peu les yeux de ce qui nous occupe au quotidien -  nos petits soucis ou nos gros challenges - pour porter un regard plus ouvert sur le monde. 

Je lisais aussi ces magnifiques mots de Myriam, que j'ai connue en Polynésie, et qui partage sur Facebook, sous la forme d'une prière Ho'oponopono :

"Ce matin j ai pris conscience que j'avais une Australie intérieure, une zone de moi en feu, en colère non résolue ... en train d agoniser. Alors je demande en prière à guérir cette zone enflammée en moi et je demande Pardon à notre Terre, à tous ces peuples premiers qui sont les parties de nous-même qui étions connectés à l'Esprit : Pardon de m'être déconnectée . Je suis désolée de m'être déconnectée, je redemande à aimer vraiment tout et tous.

Je remercie l'Univers d'entendre ma prière et d'envoyer sur mon Australie intérieure la pluie vivifiante de la mousson et permettre à la Vie de repartir. Amen"

Eh oui, nous avons tous en nous encore des flammes de colères non résolues qui polluent non seulement notre être mais aussi tout ce qui se trouve autour de nous et tous ceux à qui nous sommes reliés. Tout cela est à accueillir en soi, en conscience. Plus des pans de cette colère en nous, nous quittent, plus nous pouvons être ouverts à vivre des prises de conscience et des miracles.

Alors, quand cesserons-nous de faire circuler cette colère dans la rue par milliers, pour lutter contre telle ou telle réforme ? Quand descendrons-nous dans la rue pour faire des sittings d'amour et de paix ? Quand nous rassemblerons-nous, dans les rues, par milliers, pour méditer ou chanter pour l'amour et la paix ? Comme l'avaient déjà prescrit Gandhi dans les années 20 du siècle précédent ou Martin Luther King dans les années 60 ? Ou  comme le faisaient les hippies dans les années 70 ?

Quand aurons-nous le courage de remplacer nos hommes politiques, tous plus diplômés et "intelligents" les uns que les autres par des sages sachant écouter la voix de l'Esprit dans leur coeur ? 

Quand nous dirons-nous que nous sommes tous frères et soeurs, co-créateurs du monde dans lequel nous vivons ? Quand nous dirons-nous que les peuples premiers sont effectivement "cette partie de nous qui était connectée à l'Esprit" ? Quand choisirons-nous de nous y reconnecter véritablement ? D'y aller franchement ? 

Quand je vous pose ces questions, ne croyez pas que je ne me les pose pas à moi-même. Je m'inclue totalement dans ce "nous". Je me sens souvent encore bien frileuse, manquant de courage pour prendre certaines décisions, faire certaines démarches ou écouter ce que mon coeur dit. Ah, il parle mon coeur ! Et ce n'est pas comme si je ne savais pas l'entendre ... Et pourtant, il y a encore souvent des "mais" qui viennent interférer.

Alors, je me demande quand je saurai être une femme vraiment libre de toute entrave, une femme vraie qui marche sur cette Terre en ressentant sa pulsation, une femme vraie qui saura accorder la pulsation de son coeur à la pulsation du coeur cristal de la Terre Mère, à la pulsation de ses frères et soeurs humains et de ses frères et soeurs du règne animal, à la pulsation des arbres, des végétaux ... qui sera en totale harmonie avec la Vie !

Voilà, je vous livre ces réflexions, ces questions qui viennent de s'écouler en moi. Mes guides / mon guide intérieur avaient toutes ces questions à jeter sur la toile. Tout cela est, en fait, une invitation à vivre pleinement cette vie sur Terre. Cette énergie puisse-t-elle vous parvenir et s'adresser aux parties de vous comme aux miennes, qui sont prêtes à relever tous les défis à toute allure mais que l'on n'osait pas trop écouter !

 Michèle
 Que la Lumière soit,
 Au Coeur de Soi
 


 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeff 14/01/2020 11:10

Bonjour et merci pour ce magnifique message.

Je découvre à ce jour votre site et me réjouis vraiment de ce que vous y décrivez.

Il est impératif de travailler tous ensemble à une même direction, sans cela j'ai bien peur que le formidable pouvoir de destruction de l'économie humaine mette un terme à ce déploiement déraisonné d'avidité.

Je vais suivre votre blog avec attention.
avec toute ma gratitude,
Jeff

Au Coeur de Soi 14/01/2020 11:47

Merci beaucoup Jeff. Et belles lectures.

Cathy 10/01/2020 09:31

Merci Michelle, je partage ce texte émouvant et plein de sagesse. Comme le colibri de Pierre Rabhi, on essaie de faire notre part, chacun avec notre sensibilité et nos moyens. Grâce à vos messages, il me semble que j'ai fait un bond dans mon évolution personnelle, et j'espère que ce changement sera bénéfique pour mon entourage environnemental, animal, humain... J'en profite pour vous envoyer tous mes vœux pour la nouvelle année, qu'elle vous soit lumineuse, vous qui nous donnez tant.