Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Michèle - Au Coeur de Soi

Apprendre avec enthousiasme, par le jeu

Voici l'histoire d'un enfant devenu adulte, dont les parents ont pris soin de ne jamais interférer avec sa capacité à s'enthousiasmer et donc à apprendre. Sans cadre, hors des sentiers battus, ce qui signifie loin de l'école. Cela en a fait un adulte heureux, qui continue à jouer, qui a développé plein de potentiels et continue à le faire. Il est aujourd'hui musicien, luthier, journaliste, conférencier, écrivain, chercheur, etc.  et toujours aussi enthousiaste face à cette grande aventure qu’est la vie.

Cela me touche tout particulièrement ce courage parental, cette profession de foi, parce que j'ai vécu une toute autre aventure avec mon fils qui a été à la limite de la phobie scolaire pendant deux ans, avec tout ce que cela comporte comme maux disant son angoisse face à cet univers « carcéral » pour lui. Il n’a jamais aimé les rythmes stricts de l’école où ne sont aucunement pris en compte les rythmes et particularité de l’enfant mais au primaire, il était encore possible de jouer, de bouger, de faire des activités avec ses camarades de classe. L’école restait ludique malgré les apprentissages obligatoires qui pouvaient ou non l’intéresser. Les neurosciences nous disent aujourd'hui que le jeu est le vecteur principal d'apprentissage, pour l'enfant (pour l'adulte aussi, soit dit en passant ...), on comprend donc la nécessité de leur laisser de l'espace pour cela mais aussi leur difficulté à se vivre dans un univers qui le fait assez peu.

Il a attendu l’entrée au collège avec impatience car il a toujours aimé la découverte. Il pensait qu’il pourrait y apprendre plein de choses nouvelles. Comme tous les enfants, il aime apprendre. Il est féru d’expériences scientifiques et a souvent envahi ma cuisine pour répéter des expériences faites par ses YouTubers préférés. Il sait des choses que je ne sais pas moi-même dans des domaines très variés, historiques, scientifiques, humains, et j’en passe. Je lui apprends à exercer son discernement sur internet mais je suis heureuse de constater que son envie d'apprendre n'a pas sombré avec son entrée au collège.

La confrontation avec des rythmes encore plus stricts, des mises en rangs comme à l'armée, des justifications à donner sur toute sortie des sentiers indiqués - toute velléité d'exprimer son unicité étant sévèrement réprimée - des interdictions en cascade, notamment celle d’interférer avec ses camarades de classe quand il en ressentait le besoin ou l'envie, tout cela a été infiniment douloureux.

J’ai même pu lire, complètement interloquée, à la fin d’une grande page dactylographie d’interdictions rédigée par une enseignante et collée dans un de ses cahiers en début de cinquième, ici en France, celle de "regarder par la fenêtre" ! On est loin, bien loin, du jeu dans cet emprisonnement des esprits et des corps. Et il aurait fallu que j’appose ma signature au bas de la page ?! J’ai refusé de le faire.

J'ai recherché des solutions pour qu’il puisse étancher sa soif d’apprendre dans de meilleures conditions,  qu'il puisse retrouver sa joie, s'épanouir. Au passage, j'ai libéré des peurs que je ne connaissais pas, comme celle des obligations institutionnelles. Je me suis observée dans mes agitations quand il ne voulait pas faire ses devoirs. "Je travaille presque autant que papa, tous les jours ! Et j'ai encore des devoirs après !!" me disait-il. 

Il récusait les enseignants manquant de bienveillance,  les enseignements ne l'intéressant pas (dans le moment), les bis-repetita quand il avait compris (allez, on passe à autre chose !).

Bref, la mère que je suis s'est trouvée en grand chantier. Se libérer, se détacher des dogmes, des diktats. Des habitudes. Je me suis perdue dans mes peurs pour finalement retrouver le chemin. Je me suis souvenue qu’il est à la fois mon fils et un être de Lumière venu faire une expérience terrestre, apporter sa touche, sa note. Mais aussi libérer certaines choses. J’ai approfondi ma foi en sa Lumière, en son plan Divin.

J'ai beaucoup discuté avec lui. Je lui ai fait beaucoup de soins énergétiques. Il a grandi aussi ce qui lui a permis aussi de réfléchir différemment. Et puis un jour, il a lâché prise de sa résistance face au système ! Grand, grand moment dans notre vie !! Depuis, tout va mieux. Son vécu de l'école ne sera jamais idyllique - l'est-il pour les autres ? Je ne crois pas - mais il ne vit plus l'école comme un milieu hostile. Sa voie, ce n'était pas, au final, de sortir du système même si je l'ai cru pendant un moment. Sa voie, c'était d'apprendre à faire avec le monde tel qu'il est.

Pour autant, il y a d'autres voies. C'est ce que nous montre cette vidéo. Je trouve le choix fait en amont par les parents, très courageux. Ils ont agi en étant en phase avec leurs convictions profondes et cela a donné lieu à une belle réussite quand on entend cet homme intelligent du coeur, épanoui et plein de talents. 

Je le remercie infiniment de partager ainsi son expérience et sa "solarité" !

 Michèle

 Que la Lumière soit,
 Au Coeur de Soi
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article