Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Michèle - Au Coeur de Soi

Pardonner, c’est renoncer à tout espoir d’un passé meilleur.

C'est un certain Jack Kornfield qui a dit cela. Et cette phrase sur laquelle je suis tombée "par hasard" m'a interpellée de manière importante.

Pardonner, c'est renoncer à tout espoir d'un passé meilleur ...

Il est vrai que lorsque la vie nous a amené des challenges, des situations "pas belles", des ruptures, des cassures, des blessures, on aurait envie de refaire le film, un film où tout se déroulerait bien et qui se conclurait avec un chouette happy end. Pas de trauma, pas de casserole. Pas de colère. Pas de frustration. Tout va bien, je vais bien.

Toutes les situations qu'on tourne et qu'on retourne dans notre tête à l'infini, où l'on essaie d'imaginer comment on s'en serait sorti si les choses s'étaient produites différemment, ou si l'on avait réagi différemment, sont le fait d'un passé qui n'est pas résolu. Toutes les situations où l'on essaie de minimiser notre responsabilité, où l'on cherche à se voiler la face sur ce qui nous a conduit à vivre cette situation, sont le fait d'un passé non résolu. 

"Toute émotion négative que l'on n'a pas affrontée pour ce qu'elle est dans le moment n'est pas complètement dissoute. Elle laisse un reste de souffrance dans son sillage. Les résidus de souffrances laissés par les émotions négatives très fortes auxquelles on n'a pas fait totalement face, qu'on n'a pas acceptées ni laissé aller, se rassemblent et forment un champs énergétique qui vit dans chacune de nos cellules. " nous dit Eckhart Tolle.

Et ce champ énergétique de souffrance attire à nous, encore et encore, des situations dont on se passerait bien. Même si l'envie de ne plus ressentir ces émotions négatives qui nous assaillent est là et bien là. 

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que rejeter ces émotions négatives au loin, bien loin de nous, ne nous empêchera pas d'attirer encore à nous un peu plus de situations dont on se passerait bien. Puisque c'est là - en d'dans - que tout se joue, dans nos mémoires et donc, dans notre champs vibratoire. Eh oui, paradoxalement, il s'agit de les accueillir, de leur donner un espace d'écoute, d'amour, de transmutation. 

« Accueillir ce qui a été », pleinement, c'est l'entendre, le comprendre, l'examiner du point de vue de l’Amour. Du point de vue de la Vie qui vient nous interpeller sur quelque chose. C'est ainsi que nous apprenons à nous responsabiliser vis-à-vis de tout ce qui nous arrive.

Car non, ce n'est pas "l'autre" le grand responsable. L'autre n'a rien à voir là dedans, si je puis dire ! Ce sont nos mémoires qui sont les grandes responsables de tout ce qui nous arrive de malheureux. Et ces mémoires nous appartiennent. L'autre n'est là que parce que la vie l'a poussé jusqu'à nous : " Allez, vas-y mon grand, va faire ton boulot d'éclaireur ! Tu lui pourris la vie juste ce qu'il faut pour qu'il/elle se réveille. Tu n'hésites pas, hein, tu fais ce qu'il faut. Merci d'avance pour lui/elle !! "

L'autre n'est là que pour nous alerter sur ce qui, en nous, ne s'aime pas, ne s'apprécie pas, ne se respecte pas. Et ce truc-là nous fait vibrer d'une certaine manière, et nous fait devenir comme un aimant sur pattes qui attire de quoi se rappeler ce quelque chose en nous qui ne s'aime pas, ne s'apprécie pas, ne se respecte pas.

La Vie, dans son amour infini pour nous, met sur notre route de quoi contacter ou recontacter ces parties de nous-mêmes qui ne sont pas en amour, ces parties dont nous nous sommes séparés. Engendrant des attitudes, des comportements qui ne vont pas dans le sens de la vision la plus élevée de nous-même. 

Cela se joue dans la famille, au travail, avec nos amis mais aussi dans le couple. Oh combien ! Au travers du couple, nous choisissons de mettre les bouchées doubles. Programme "lave plus blanc que blanc" et essorage intensif ! Cela n'est en rien facile, surtout quand on ne comprend pas que cet autre qu'on a laissé entrer dans notre intimité pour nous révéler à quel point nous sommes aimables - et qui nous le révèle à bien des égards - eh bien, on l'a choisi aussi, et surtout, pour nous faire voir où nous ne nous aimons pas, ces endroits où notre juge intérieur nous harcèle. 

Mais ce qui est formidable dans tout cela, c'est qu'en choisissant d'accueillir toutes les situations que nous vivons et ceux et celles qui nous les font vivre, il est possible de libérer les émotions qui resurgissent à la surface de notre être, de les dissoudre dans cet espace d'amour qu'on leur offre. On peut ensuite se retourner sur la situation qui l'a provoquée ainsi que sur celui / celle qui y a participé et se rendre compte qu'on n'éprouve plus ni colère, ni haine, ni frustration, ni tristesse, ni peur ... ni rien. Qu'il y a juste là, maintenant, un espace de tranquillité ! 

Il devient donc possible de pardonner sans aucun effort ... Me pardonner à moi-même d'avoir fait les choix que j'ai fait, tous les choix que j'ai fait, parce qu'ils m'ont tous bien servi-e. Et si je me pardonne, je peux pousser un peu plus loin et remercier celles-ceux qui ont participé ... d'avoir ainsi contribué dans ma vie ... leur offrir toute ma gratitude.

Et un jour, ma sagesse me fera découvrir qu'en réalité, il n'y a rien à pardonner. En tout cas, quand on choisit de regarder notre vie, nos situations de vie, avec les yeux de l'Amour.

Je peux renoncer aussi, du coup, à tout espoir d'un passé meilleur ... puisqu'il ne pouvait pas y avoir de meilleur passé que celui qui a existé pour que je puisse transmuter mes mémoires ! 

Michèle

Que la Lumière soit

Au Coeur de Soi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article