• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 17:21
Paix dans le monde

Juste un petit mot, là, dans le moment, parce que me revient en tête le message que j'avais reçu de mon guide et que j'avais transmis dans un article le 27 juillet dernier sur les jeux de bourreau-victime :

"L'heure est venue pour toi de laisser aller vraiment et définitivement tous les jeux avec lesquels l'Humanité joue encore en permanence. Ces jeux qui donnent à l'un le sentiment de vivre quelque chose de puissant dans cet instant de satisfaction d'avoir eu raison de l'autre. Ce moment de pouvoir semble remplir son vide intérieur ou lui donne le sentiment de contrôler son avancée sur le chemin de la vie. Et l'autre, qui maintenant se débat dans sa nasse, a le sentiment d'avoir perdu tout pouvoir. Mais tout cela ne dure pas. Parce qu'à force de se débattre pour trouver une voie de sortie, il finit par trouver et par reprendre une partie de son pouvoir. Et l'instant de satisfaction que le premier a pu ressentir devient nul et non avenu. Cela donne l'illusion aux uns et aux autres de maîtriser, de contrôler. Mais c'est une illusion ! Car en réalité tout le monde reste enfermé dans un jeu dont la balance s'inverse en fonction des circonstances. Et vous continuerez encore et encore à vouloir contrôler la vie, ce qui s'y passe et donc les autres .... Jusqu'à ce que vous compreniez que cela doit cesser. Parce que dans tout cela il n'y a qu'un seul et unique ingrédient : la peur !!

Sors de l'illusion et continue à te déployer."

Nos croyances négatives et nos modes de fonctionnement violents (pour nous-mêmes) sont si prégnants, si "incrustés" en nous qu'il nous faut encore trop souvent, au niveau individuel, être poussés dans nos derniers retranchements pour qu'enfin, en dernier ressort, nous nous résolvions à lâcher prise de cette violence que nous nous infligeons au quotidien. Parce que nous ne savons plus quoi faire des circonstances qui nous atteignent de plein fouet, qu'il ne semble plus y avoir aucune solution, que nous sommes fatigués de lutter. Ayant épuisé toutes nos cartouches, nous lâchons ... et c'est à ce moment-là que le miracle se produit. A ce moment-là seulement ... Trop souvent encore.

Au niveau d'une nation, d'un continent ou de la planète toute entière, c'est la même chose.

J'ai fait une canalisation pour une personne la veille des attentats et je me permets d'en partager un petit passage : "Si tu pouvais abandonner le mot "souffrance" et le remplacer par le mot stimulation, ton monde en serait littéralement transformé. L'ombre en toi est aussi Divine que la Lumière car elle est là pour stimuler la Lumière en toi. Les temps viendront où elle ne sera plus nécessaire mais pour le moment, elle a encore son rôle à jouer."

Nous pouvons tous, à tout moment, choisir un mode différent. Pour vibrer différemment. A l'unisson de tous ceux qui ont déjà choisi l'amour et uniquement l'amour. Et qu'ainsi l'ombre se dissolve.

Je vis cela tous les jours et de plus en plus dans ma propre vie. L'ombre la quitte, pan par pan. Parce que j'y mets toute ma conscience, toute ma volonté, tout mon amour. Et cet amour ne se résume pas qu'à m'accorder de l'amour à moi seulement. Il grandit et se projette tout autour de moi. Il devient compassion. Avant, je n'imaginais pas ce qu'était la compassion. Ce n'était qu'un mot. Aujourd'hui, je commence à mesurer ce qu'elle est est véritablement. Et à quel point elle englobe tout et tous. A quel point elle peut se déployer.

Restons bien centrés pour continuer à sortir, pas à pas, de l'illusion et à nous déployer dans cet amour qui renaît en nous.

Dans la Lumière de l'Amour véritable,

Michèle

Partager cet article

Repost 0
Michèle Au Coeur de Soi - dans La voie du Magicien
commenter cet article

commentaires

véronique 18/11/2015 15:58

Michèle, juste une citation de SRI AUROBINDO« Je deviens ce que je vois en moi-même. Tout ce que la pensée me suggère, je peux le faire, tout ce que la pensée me révèle, je peux le devenir. Telle devrait être l’inébranlable foi de l’homme en lui-même, car Dieu habite en lui. »
Sri Aurobindo
et un poème de Paul ELUARD qui me revient en mémoire :
LIBERTE
Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom
Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom
Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom
Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom
Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom
Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom
Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom
Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom
Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom
Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom
Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom
Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom
Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom
Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom
Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom
Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom
Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom
Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.
Merci à vous paix et amour.... et compassion pour ceux qui restent