• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Rechercher

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

">

Gratitude

Merci de votre participation - libre - quand je réponds à l'une de vos questions.

Merci de me soutenir dans mon action, si le coeur vous en dit.

Gratitude

Michèle

31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 23:42
Le retour de la femme libre

J’ai reçu cette canalisation faite par Pamela Kribbe il y a quelques temps. Je vous avais déjà fait connaître Pamela Kribbe. Elle a longtemps transmis Jeshua exclusivement et je reconnaissais fort l’énergie de Jeshua dans ses transmissions. Cela a souvent contribué à me rassurer par rapport à mes propres canalisations, quand je débutais. Aujourd’hui, tout comme pour elle, c'est un trio qui m'apparaît, Jeshua, Marie et Marie-Madeleine, tous trois présents dans mes canalisations, mais seul l’un d’eux va s’exprimer.

Je ressens les énergies de Marie et Marie-Madeleine de manière très différentes. Marie est toute amour, douceur et sérénité. Elle est la paix incarnée. Chez Marie-Madeleine, il y a plus de pétillement mais aussi une forme de fermeté plus importante.

Dans cette canalisation de Pamela Kribbe, le trio christique parle des blessures de l'énergie féminine et de ses conséquences sur les hommes tout autant que sur les femmes.

Cette lecture est intervenue, bien évidemment, à un moment clé de mon évolution. Je suis "retombée" dessus hier ... Elle revient à nouveau à un moment important. Je l'ai donc relue.

Je travaille souvent sur les blessures de l'énergie féminine avec les femmes qui s'adressent à moi. Avec une immense compassion puisque je sais, je connais bien. Moi aussi, j'ai choisi de me réincarner en femme dans cette vie-ci et entrepris de mener à bien un travail de libération de ces blessures, un travail qui a déjà bien progressé bien qu'il ne soit sans doute pas encore terminé Mais je sais aujourd'hui toute la puissance, toute l'assise que l'on peut ainsi retrouver en soi. Je sais aussi toute la paix, tout l'amour qu'on y gagne.

Pourtant il m'a aussi été donné d'observer d'autres formes de blessures de l'énergie féminine. Des blessures qui peuvent amener certaines femmes à se conduire d'une manière qui manque terriblement d'intégrité, et peut nous faire grincer des dents quand on est confrontés à elles.

Dans leur monde, les hommes sont utilisés, manipulés pour gagner en pouvoir. C'est à travers eux qu'elles acquièrent une assise dans leur vie. Elles maltraitent ainsi leur énergie féminine car leur corps - siège de leur temple intérieur - est considéré comme un objet destiné à servir leurs objectifs.

Et, toujours dans leur vision du monde, les autres femmes représentent des concurrentes, des rivales qu'elles malmènent en se sentant justifiées de le faire car elles cherchent souvent ainsi à prouver à l'homme qu'elles ont conquis, à quel point elles l'aiment. Oui, mais au détriment des autres ...

Et elles se perdent dans des enchevêtrements d'attitudes bourreau - victime car elles se pensent victimes mais sont en réalité dans des jeux de manipulation (mensonges, abus, violence) dans lesquels elles essaient de mener la danse et de contrôler tout ce qui se passe sur leur terrain de jeu.

Mais j'ai pu ainsi voir quelque chose que je n'imaginais pas exister en qui que ce soit, un "vide" ... sensation très bizarre de rentrer dans le regard d'une personne sans atteindre quoi que ce soit ... si ce n'est du "vide". Et c'est probablement ce à quoi mène un manque d'intégrité répété, vis à vis de soi-même d'abord et vis à vis des autres ensuite. Je ne savais pas que cela existait et pourtant je l'ai vu très clairement dans le regard de l'une d'entres elles. C'est une découverte qui a à nouveau bouleversé profondément ma vision du monde. Bien que j'ai mis du temps à comprendre véritablement ce que j'avais vu.

Le manque d'amour de soi que vivent certaines d'entre nous peut être si profond qu'il en devient insondable ...

Leur peur de la Vie, dans cette incarnation féminine, est si intense qu'elles en deviennent violentes et manipulatrices. Un peu monstrueuses pourrait-on dire, à tel point qu'on a bien de la difficulté à avoir de la compassion pour elles.

Et pourtant ... Si on y regarde bien, on peut se rendre compte qu'elles rêvent d'une vie idéale ... elles aussi. Qu'elles sont dans d'innombrables illusions et constructions chimériques ... chimériques parce qu'on sait bien ce que la peur engendre ... Eh oui. C'est le lot de chacune d'entre nous avant que nous ne commençions à assumer notre carnet de route, notre plan Divin.

Mais surtout elles vivent un immense, insondable, vide ... d'Amour ... Et rien n'est pire que cette absence-là ...

Les blessures de l'énergie féminines sont nombreuses. Elles prennent des apparences diverses et variées. Pour certaines, nous allons avoir un grand élan de compassion. D'autres vont nous rebuter, nous inquiéter ou nous amener à juger. Mais ne nous confrontent-elles pas toutes à nos propres blessures ? Celles qui remontent à si loin dans notre mémoire d'âme que nous n'en n'avons plus connaissance, si ce n'est par l'émotion qu'elles nous font vivre aujourd'hu. Ne nous mettent-elles pas toutes, dans le même temps, sur la voie des retrouvailles avec notre véritable nature.

Je l'ai peut-être déjà dit dans un autre article - tant pis si je me répète - mais c'est facile d'émaner l'amour avec nos proches, nos amis, ceux qui sont ou pensent comme nous. C'est autre chose que de le faire au coeur de l'adversité. Mais c'est là, justement, que se trouve l'opportunité de nous voir telles que nous sommes réellement. Sans fard. Suis-je amour dans cette situation ? Non ? Je me sens pleine d'émotions négatives ? Pleine de peurs ? J'ai envie de mordre ? Ok ! Très bien, voilà une bonne occasion de me défaire d'un de mes vieux oripeaux.

Alors accueillons les expérience qui nous défient et viennent nous faire voir le manque d'amour en nous. Même si c'est difficile ! Et au coeur de ces situations, choisissons toujours, en conscience, la voie de l'Amour.

Nous saurons ensuite construire tout ce que nous souhaitons, avec équité pour toutes les personnes concernées.

Nous saurons être l'Amour que nous Sommes ! Véritablement ! Une vraie fontaine d'amour qui se déverse sur tous.

Nous saurons jouir de la beauté et de la justesse de notre incarnation de femme !

De la plénitude de l'équilibre entre féminin et masculin retrouvés en nous !

Notre liberté deviendra la liberté de tous !

...

Et voilà,

et je vais m'arrêter,

et vous souhaiter une belle lecture ...

dans la grâce de l'Amour véritable !!

Michèle

Que la Lumière soit

Au Coeur de Soi

***********************

Chers amis,

Nous sommes présents ici aujourd'hui tous les trois : Jeshua, Marie et Marie-Madeleine. Nous sommes honorés d'être ici avec vous. Nous vous voyons comme nos frères et nos sœurs. Nous sommes Un par le cœur. Et pour moi, Jeshua, c'est très libérateur d'être ici aux côtés de mes amies, parce que je suis souvent considéré comme le seul représentant de la conscience christique. Mais ce n'est pas l'entière vérité. Des femmes ont été présentes à mes côtés pendant ma vie sur Terre et elles ont été essentielles à ma mission.

À l'époque, il n'était pas acceptable pour les femmes de faire ce que j'ai fait, d'être un enseignant public. Mais ma mère et Marie-Madeleine étaient toutes deux des guerrières spirituelles. Elles m'ont aidé à planter les graines de la conscience christique. Aujourd'hui, nous parlons des énergies masculine et féminine. Mes compagnes d'âme et moi parlons d'une seule voix. Dans votre histoire, l'énergie féminine a été profondément blessée. Cela a eu des conséquences importantes à la fois pour les hommes et pour les femmes sur Terre. Ce ne sont pas seulement les femmes qui ont souffert de la domination masculine, les hommes aussi ont été blessés.

La blessure féminine

Nous allons d'abord parler de la blessure féminine. Nous vous demandons d'imaginer une femme. Elle représente la totalité de l'énergie féminine. Cette énergie féminine a été dégradée, et traitée avec violence. L'effet que cela a eu sur les femmes est que celles-ci se sont retirées de la partie inférieure de leur corps, là où réside leur puissance. Spécialement lorsqu'il y a eu des violences sexuelles. À cause de ce trauma, les femmes ont retiré leur conscience de la partie inférieure de leur corps.

Il leur est devenu difficile d'être conscientes d'elles-mêmes et enracinées. Projetez cette femme devant votre regard intérieur. Elle représente l'énergie collective des femmes. Dans cette image, vous pouvez visualiser une sorte de trou dans son ventre. Elle a retiré sa conscience de cette zone et elle se sent en insécurité parce qu'elle manque de fondations. Dans son ventre, vous pouvez entendre des cris de douleur et d'angoisse.

Nous aimerions inviter chacun de vous, homme ou femme, à envoyer de la lumière à cette femme, en direction de son ventre. De cette façon, vous vous offrez aussi de la lumière.

À présent, Marie-Madeleine prend la parole.

Je suis Marie-Madeleine. Je vous aime profondément. Je suis toujours avec vous. Je me suis élevée au-dessus de la blessure féminine et je souhaite à présent toucher avec douceur cette zone douloureuse pour aider les femmes à renaître avec joie et fermeté, et qu'ainsi, la puissance féminine puisse revenir pacifiquement. Je ne veux pas de conflits. Je viens en paix et je lance un appel particulier aux femmes.

Toutes, vous avez été blessées au cours de l'histoire, mais actuellement, vous retrouvez votre force. Cette époque est la vôtre.

La blessure chez les hommes

Je souhaite vous rappeler que les hommes ont aussi besoin d'aide. Vous, en tant que femmes, êtes familières de cette blessure présente dans votre ventre, de la douleur et du trauma d'avoir été dégradées. Mais qu'est-il arrivé aux hommes ?

À cause des énergies masculines dominatrices dans le passé, du pouvoir et de l'oppression exercés, les hommes ont été forcés de fermer leur cœur. Ils ont dû être forts et durs. C'était une sorte d'image idéale de l'homme.

Mais ainsi, les hommes se sont coupés de leur part féminine. Beaucoup d'entre eux se sont retrouvés enfermés dans leur tête. Il leur est devenu difficile d'exprimer leurs émotions et leurs sentiments. Et leur incapacité à se connecter à leur part féminine, à leurs sentiments, est aussi une blessure. Vous ne vivez pas pleinement votre vie lorsque vous n'avez pas accès à vos sentiments. En fait, vous êtes déconnectés de votre âme.

Et par conséquent, chez les hommes, il peut y avoir un sentiment de solitude et de séparation perçu comme un trou dans leur cœur.

Vous voyez donc que les hommes et les femmes ont été tous deux blessés dans le passé. La blessure des femmes est localisée dans leur ventre, la blessure des hommes est comme un trou dans leur cœur.

Femmes, tendez la main aux hommes

Je veux dire ceci aux femmes : à mesure que vous regagnez votre puissance, que vous reconnaissez votre véritable force, tendez la main aux hommes. Ils ont besoin de votre aide. Ils se sont coupés d'eux-mêmes, ils sont devenus des étrangers chez eux. Ayez de la bonté, soyez compatissantes envers eux.

Parce que la nouvelle Terre ne peut naître que si les deux sont en harmonie. Si l'homme et la femme comprennent leurs blessures mutuelles, ils peuvent bâtir un pont entre eux.

Je demande donc aux femmes de se joindre à moi et d'envoyer de la lumière dans le trou qui est dans leur ventre, et de cette lumière jaillit une corde qui va droit dans la Terre.En tant que femmes, ressentez votre connexion à la Mère Terre. Vous êtes si puissantes et si essentielles à la vie. Souvenez-vous de votre véritable force.

Et à mesure que vous redevenez conscientes de vous-mêmes, tendez la main aux hommes et envoyez de la lumière dans le trou qui est dans leur cœur.

Vous êtes faits pour vivre dans la joie

Vous êtes au seuil d'un temps nouveau. Vous êtes faits pour vivre ensemble en tant qu'hommes et femmes, pour avoir de la joie et rire ensemble en tant qu'êtres humains.

En beaucoup d'entre vous, je vois des guerriers fatigués. Vous avez tant lutté et certains d'entre vous sont très fatigués et déçus. La réponse à votre douleur réside dans un mode de vie très simple. Vous sentir vraiment connectés à la Terre et vivre en harmonie avec la Nature, jouir des plaisirs humains simples, de l'amour entre un homme et une femme, avoir des liens d'amitié avec des êtres en affinité avec vous, et vivre en paix avec votre entourage et la Nature, telles sont les promesses de la nouvelle Terre.

Au cours de ma vie sur Terre, j'ai fait l'expérience en profondeur de la blessure féminine. J'étais une amie proche de Jeshua. J'ai pu ressentir sa force et sa sagesse, mais aussi ses peines et ses doutes. Il y avait entre nous une compréhension intime mutuelle. Et j'ai éprouvé une profonde douleur, un profond chagrin lorsqu'il a dû partir, lorsqu'il a été tué. Souvent, lorsqu'il parlait, je pouvais ressentir ses paroles non seulement dans ma tête, mais aussi dans mon corps tout entier. Je n'aimais pas argumenter autour de ses paroles, de ses messages. J'étais donc assez différente de ses autres disciples. Parfois, ils se moquaient de moi. Parfois, je me sentais très seule. J'étais considérée comme une femme «libre», non-conventionnelle. Je suis vraiment très heureuse de voir que maintenant, les femmes libres sont de nouveau les bienvenues dans ce monde !

Beaucoup de choses ont changé depuis l'époque de Jeshua et je vous dis que ces femmes libres seront les guides du nouveau monde. Je vous invite toutes à vous affirmer dans votre vraie puissance.

Dans le passé, lorsque les femmes étaient sauvages, libres et passionnées, elles étaient souvent qualifiées d'hystériques. Au Moyen-âge, elles étaient appelées sorcières. En réalité, ces femmes – j'ai été l'une d'elles - étaient mues par l'amour.

À présent, il est temps que les femmes montrent à nouveau leur vraie puissance, non pas de manière agressive mais de façon à réconcilier le masculin et le féminin.

Octobre 2011, Espéraza (Aude, France)

© Pamela Kribbe 2012
Traduit de l'anglais par Chri
stelle Schoettel

Partager cet article

Repost 0

commentaires