• : Au Coeur de Soi
  • Au Coeur de Soi
  • : Je souhaite que ce blog soit un espace de partage et de ressourcement pour vous qui êtes en pleine évolution spirituelle, d’accompagnement pour vous qui sentez des changements se produire en vous actuellement sans savoir quel sens leur donner. C'est aussi le lieu où j’ai pris mon envol et pu exprimer Qui Je Suis, une fois devenue canal de Grands Guides de Lumière. Car je suis une messagère de Lumière. Là réside toute ma joie et toute ma passion pour cette vie qu’il m'a été donné de vivre.
  • Contact

Qui regarde à l'extérieur rêve; qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Carl Gustav Jung

Rechercher

La vie est une habitude, alors j’ai instauré l’habitude d’une belle vie.

Joe Vitale, auteur de "Zero Limit"

Le vieux sage dit à l'empereur :

"Ta pensée est limitée, pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. Il n'y a rien qui soit impossible."

FUN CHANG

Qu'est-ce que l'idéal ?

C'est l'épanouissement de l'âme humaine.

Qu'est-ce que l'âme humaine ?

C'est la plus haute fleur de la nature. 

Jean Jaurès

Nous sommes ici seulement pour apporter de la paix à notre propre vie, et si nous apportons de la paix à notre propre vie, tout, autour de nous, trouve son propre lieu, son propre rythme et et sa propre paix.

Morrnah SIMEONA

Le meilleur cadeau que vous pouvez faire aux générations futures, c'est votre guérison. 

  Don Marcellino

  Homme-médecine amérindien

15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 19:50
Accueillir nos pauvretés amoureusement - recette

Une amie m'a partagé qu'elle avait rencontré récemment un prêtre Sud Américain qui lui a dit : "Nous devons accueillir nos pauvretés amoureusement". J'ai trouvé la formule merveilleuse.

Qui que nous soyons, quel que soit le stade de notre évolution spirituelle, nous hébergeons en nous encore bien des pauvretés. Et tant que nous ne les avons pas accueillies, avec amour, elles continueront de se faire voir, attirant à nous toutes les situations destinées à nous "ouvrir les yeux", sur le fait qu'elles sont là et requièrent attention et considération.

A chaque fois que nous renouvelons notre intention d'être toujours plus en amour avec notre vie, nos pauvretés se font voir. Immanquablement. Parce qu'elles sont un frein à la vie dont nous rêvons.

Nos pauvretés sont là et font partie intégrante de notre être. Les ignorer, c'est ignorer des parties de soi. C'est les priver de l'amour dont elles ont tant besoin. Parce que tant qu'elles sont ignorées, rejetées, elles sont exclues de cette énergie d'Amour que nous faisons circuler en nous. Voyez-les comme des enfants que vous ignorez et, qu'en conséquence, vous privez d'amour. Seriez-vous assez cruels pour ignorer un enfant et le priver d'amour ? Non. Vous ne pourriez même pas l'imaginer une seconde.

Et pourtant, vous le faites souvent avec des parties de vous-mêmes. Et pourtant, une fois accueillies, vues, entendues, elles se fondent dans cet Amour qui, soudain, les touche. Elles s'y dissolvent pour redevenir Amour. Elles cessent d'exister en tant que pauvretés et cessent donc d'attirer à vous ces situations désagréables dont vous vous passeriez bien.

A chaque fois que j'ai parlé d'accueillir les émotions qui se présentent à nous dernièrement, j'ai reçu en retour la question : "Tu parles toujours d'accueillir, mais ça veut dire quoi au juste, tu fais quoi concrètement parlant pour accueillir ?"

Plus je pratique l'accueil de mes pauvretés et plus je trouve que la recette est d'une simplicité renversante. Mais, effectivement, ça veut dire quoi au juste ?

Recette :

1. Une situation se présente qui me met dans un certain état (colère, frustration, irritation, tristesse, anxiété, panique, etc).

2. Arrêt sur image. Respirations profondes.

3. Accueil : Ok, émotion, je te ressens, je te reconnais en tant que partie de moi, j'accepte pleinement que tu existes en moi - je m'y plonge, en conscience, l'espace d'un moment

(de toute façon, elle est là et vous la ressentez. La différence, c'est la conscience que vous y mettez et qui fait que ça va durer bien moins de temps que si vous essayiez de la chasser ou de vous en détourner).

4. Libération : maintenant, je te remets entre les mains de la Lumière, de l'Amour - je prends le temps, je le fais en conscience, je donne tout l'amour que je peux .

(parfois, ça semble difficile, mais l'essentiel est dans l'intention)

Souvent, ensuite, je reçois un message. Cela peut être un souvenir qui remonte à la conscience, une compréhension soudaine de l'origine de ce que je viens de vivre, par exemple. Je sais que libération il y a eu.

Ensuite, ce qui nous paraissait hors d'atteinte ou confusion totale, devient évidence. Il nous est enfin possible de nous positionner plus clairement sur certains sujets et de prendre des décisions qui nous respectent infiniment plus. Il nous est enfin possible d'envisager la situation sous un angle nouveau, plus aimant, parce que nous y voyons ce qui s'y joue. Les fils se dénouent.

Accueillir nos pauvretés, c'est choisir d'amener toujours plus d'amour en nous. C'est devenir un pilier solide pour soi-même. Mais aussi pour nos enfants, nos proches. C'est montrer un certain chemin que d'autres pourront vouloir emprunter un jour ou l'autre.

J'ai tiré cette carte il y a quelques temps sur You are God also :

"Dans tout l’Univers, l’Être qui est le plus digne de ton amour c’est toi. Quand tu te choisis en premier, tu choisis la vie. Quand tu t’aimes en premier, tu n’es pas rempli d’amour pour toi, mais tu es rempli d’amour en toi.

Quant ton cœur est plein d’amour, de confiance et de paix avec toi-même, alors c’est seulement là, que tu peux partager tout cela avec les autres.

En te choisissant en premier, tu peux créer le potentiel pour les autres. En te choisissant en premier, tu peux créer le potentiel pour chacun autour de toi de s’aimer en premier aussi.

Si chaque humain s’aime lui-même profondément et inconditionnellement, il n’y aura plus de raison de contrôler les autres, et tous les conflits de la terre cesseront."

Dans la Lumière de l'Amour véritable

Michèle

Que la Lumière soit

Au Cœur de Soi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thalie 19/10/2014 19:37

Bonsoir Michéle,
Merci pour ce post. Je le lie et relie, car pour moi me débarrasser de mes pauvretés ce n'est pas facile. Elles sont là depuis longtemps, et bien accrochées !! Je travaille pourtant sur moi, mais je tourne en boucles les vieux schémas qui m'encombrent. Je vais essayer ta technique. Merci tout fort je te souhaite une jolie semaine